Celik : L'ONU doit présenter des excuses

Le porte-parole de l'AK Parti, Omer Celik, a rassuré que l'ONU devait présenter des excuses pour avoir signé un protocole avec un terroriste du PYD/YPG dans ses locaux de Genève.

 

Le porte-parole du Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti), Omer Celik, a déclaré, à propos de la signature d'un plan d'action entre l'Organisation des Nations unies (ONU) et le YPG/PKK sur l'arrêt de l'enrôlement d'enfants soldats, qu'il s'agit de l'une des plus grandes erreurs de l'ONU depuis sa création.

Celik s'est exprimé, jeudi, au micro du correspondant de l'Agence Anadolu (AA) sur la rencontre entre le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan et des députés de l'AK Parti, ce matin lors d'un petit-déjeuner de travail.

Erdogan doit rencontrer l'ensemble des députés de son parti, par groupe de 50, lors de plusieurs réunions à venir, dont la prochaine est prévue pour samedi. Le contenu de ces réunions portera essentiellement sur les dernières élections municipales. Le chef de l'Etat souhaitant écouter les remarques et conseils de ses députés.

Concernant la signature d'un "plan d'action" entre la Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés des Nations Unies, Virginia Gamba et un terroriste du PKK, "Ferhat Abdi Sahin", prétendu "commandant des Forces démocratiques syriennes" (FDS), une branche de l'organisation terroriste PKK/PYD/YPG, dans les bureaux des Nations Unies à Genève, sans en informer les pays membres de l'organisation, Celik a déclaré :

"Le fait qu'un organe de l'ONU se réunisse avec une organisation terroriste est un problème à part entière" a-t-il lancé avant d'ajouter : "une institution qui représente la justice se réunie avec une organisation qui souhaite éliminer la justice. Le signataire est le tueur de nombreux innocents."

Celik a notamment assuré que les autorités onusiennes devaient présenter des excuses pour cette erreur.

"Il s'agit de l'une des plus grandes erreurs de l'ONU depuis sa création, ils doivent clairement présenter des excuses", a-t-il affirmé.

Selon Celik, offrir une vitrine officielle à une organisation terroriste, lui procurer une certaine légitimité, en lieu et place de sanctions, alors que cette dernière compte des enfants soldats dans ses rangs depuis plusieurs années, est une "aberration".

Il a notamment affirmé qu'il n'y a aucune différence entre signer un protocole avec le PYD/YPG/PKK ou Daech, "on atteint là des sommets dans le deux poids deux mesures" a-t-il lancé.

"L'ONU à pris une mesure de nature à écorcher sa légitimité et doit prendre des mesures concrètes, au delà de paroles, pour qu'une telle chose ne se reproduise plus", a-t-il martelé.

 

 

 

 

Ferdi Türkten, Muhammed Ali Toruntay, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: onu, ömer çelik, Le porte-praole de l'AK Parti

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]