Turquie : 355 migrants interpellés avant de franchir la frontière

Les migrants sont d'origines syrienne, palestinienne, bangladaise, égyptienne, algérienne, somalienne, irakienne, pakistanaise et afghane.

 

Les forces de sécurité ont interpellé 355 migrants irréguliers dans le nord-ouest de la Turquie.

Des équipes de la Gendarmerie de la région d'Edirne ont repéré, vendredi, des groupes de clandestins à la frontière turque.

Ainsi, lors des contrôles effectués dans les districts de Meric, Enez, Ipsala et Uzunkopru, les agents de sécurité ont interpellé 355 migrants irréguliers.

Les migrants sont d'origines syrienne, palestinienne, bangladaise, égyptienne, algérienne, somalienne, irakienne, pakistanaise et afghane.

Ils ont été remis à la Direction de la Gestion de la migration de la région.

La Turquie est l'un des principaux pays traversés par les personnes choisissant le chemin difficile et dangereux de l'exil pour se rendre en Europe. Ce phénomène s'est accentué en 2003 avec les guerres en Irak et en Afghanistan, puis en 2011, au début des guerres en Syrie et en Libye et à l'intensification du terrorisme dans la région du Sahel, en Afrique. La guerre en Libye a notamment eu des conséquences dévastatrices sur la sécurité et l'économie du pays, mais aussi des pays voisins, particulièrement du Sahel. Quelque 268 000 migrants en situation irrégulière ont été détenus en Turquie en 2018, selon le ministère de l'Intérieur. Les migrants étaient principalement des ressortissants afghans, pakistanais, syriens et irakiens.

 

 

 

Hakan Mehmet Şahin, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]