«Personne ne sera condamné pour ses idées ou son opposition»

Le ministre turc de la Justice est revenu sur le projet de réformes présenté jeudi par le Chef de l'Etat, Recep Tayyip Erdogan.

 

Le ministre turc de la Justice, Abdulhamit Gul, a assuré que les prochaines réformes de la Justice turque, dont les orientations ont été dévoilées jeudi par le Président de la République, Recep Tayyip Erdogan, vont permettre de mettre en place un système ou aucun individu ne sera condamné pour ses idées, ses déclarations ou son opposition.

Le ministre Gul était l’invité, vendredi, de la Table des Editeurs de l’Agence Anadolu (AA).

Il est revenu en détails sur les annonces de la veille.

Il a d’abord rappelé les objectifs du Document de stratégie de réforme de la justice présentée par le Chef de l’Etat.

"Nous allons tous ensemble fonder un système où personne ne sera condamné pour avoir dit ce qu'il pense, pour avoir exprimé ses idées ou pour avoir émis des critiques", a-t-il assuré.

Gul a aussi souligné la nécessité de diminuer les délais d’attente pour l’ouverture d’un procès, notant que les délais de détention provisoire sont parfois bien trop longs.

"Si une personne est détenue, son plus naturel droit et qu’elle soit présentée au plus vite à un juge", a-t-il estimé.

Le ministre a par ailleurs répondu aux questions relatives à l’impact de ces futures réformes sur les relations avec l’Union Européenne (UE).

"Notre stratégie de réforme de la justice est un document que l'UE et le monde entier verront d'un bon œil. Il sera positif pour le processus d'adhésion à l'UE", a-t-il déclaré.

Il a ensuite exprimé ses attentes quant à la mise en œuvre des réformes annoncées.

"Nous allons permettre une application transparente et ouverte aux contrôles de la phase de réformes. Les projets de lois seront présentés dans les plus brefs délais", a-t-il notamment affirmé.

Pour conclure, le ministre de la Justice a rappelé que le gouvernement travaille sur la rédaction d’un document de même type au sujet des réformes en faveur des Droits de l’Homme.

"Nous allons très prochainement dévoiler notre feuille de route pour les Droits de l'Homme. Là où il y a une quelconque violation, nous ne ferons preuve d'aucune tolérance", a-t-il terminé.

 

 

 

Eda Özdener, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]