MAE turc : «Nous n'acceptons pas les contraintes concernant les relations avec nos voisins»

Le Chef de la diplomatie turque a critiqué la décision américaine de ne pas reconduire les exemptions accordées à plusieurs pays, leur permettant de continuer à acheter du pétrole iranien malgré l’embargo.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a critiqué la décision américaine de ne pas reconduire les exemptions accordées à plusieurs pays, dont la Turquie, leur permettant de continuer à acheter du pétrole iranien malgré l’embargo américain.

Le Chef de la diplomatie turque s’est exprimé, lundi depuis Twitter, sur la décision des autorités américaines mettant fin à ces exemptions.

"La fin des exemptions américaines à l'importation du pétrole iranien ne favorisera ni la paix ni la stabilité dans la région, et pénalisera le peuple iranien", a-t-il d’abord affirmé.

"Nous n'acceptons pas les sanctions unilatérales et les contraintes concernant les relations avec nos voisins", a ensuite assuré le ministre turc.

Plus tôt dans la journée, la Maison Blanche avait annoncé que les exemptions accordées à certains pays ne seraient pas reconduites.

Huit pays – la Turquie, l’Inde, la Chine, la Corée du Sud, l’Italie, la Grèce, le Japon et Taiwan – avaient obtenu en décembre 2018 des exemptions leur permettant de continuer d’acheter du pétrole iranien jusqu’au 2 mai 2019.

Les autorités américaines ont également annoncé qu’un accord tripartite entre les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis a été trouvé pour satisfaire la demande mondiale en cas de besoin.

 

 

Zuhal Demirci, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]