Le président turc dénonce l'agression du chef de l'opposition

"Nous ne laisserons personne porter atteinte au climat de paix de la Turquie", a réagi le président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui s'est exprimé sur l'agression subie par le leader de l'opposition, Kemal Kilicdaroglu, lors des funérailles d'un soldat turc.

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé l'agression subie par le leader de l'opposition, Kemal Kilicdaroglu (Parti Républicain du Peuple- CHP) et rejeté toutes les formes de violences.

Erdogan a partagé, lundi, un message sur Twitter en réaction à l'agression subie par Kemal Kilicdaroglu dimanche à Ankara, lors des funérailles d'un soldat turc tué dans des affrontements avec des terroristes du PKK.

"Malheureusement, lors des funérailles de notre martyr, des événements indésirables se sont déroulés, les protestations contre Kilicdaroglu se sont transformées en actions violentes. Une enquête approfondie est en cours sur cet événement. Nous n'approuverons jamais la violence", a-t-il insisté.

Il a notamment rejeté toutes les formes de violence et de terrorisme.

"Nous ne laisserons personne porter atteinte au climat de paix de la Turquie", a-t-il conclu.

Le PKK ("Parti des travailleurs du Kurdistan") est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de quatre décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Etem Geylan, Elif Küçük, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]