Akar : Le soutien des USA aux YPG vise des objectifs à long terme

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a affirmé que le niveau du soutien militaire apporté actuellement par les Etats-Unis aux terroristes du YPG en Syrie, alors que Daech est sur le point d'être éradiqué, "ne peut se justifier par des objectifs tactiques à court terme".

"Les Etats-Unis continuent de fournir des armes, munitions et équipements militaires lourds aux YPG de manière disproportionnée à la menace que représente les dernières petites poches qui restent de Daech en Syrie. Cette politique ne peut se justifier par des objectifs tactiques à court terme", a affirmé le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

Akar a prononcé un discours, lundi, lors de la séance d'ouverture de la Conférence économique annuelle Turquie-Etats-Unis, organisé par le Conseil des relations économiques extérieures (DEIK) et le Conseil d'Affaires Turquie-Etats-Unis (TAIK), dont la 37ème session a démarré dans la capitale américaine, Washington.

Le ministre turc a insisté sur le fait que le YPG en Syrie est le prolongement de l'organisation terroriste PKK, qui a fait des milliers de victimes en Turquie, et regretté le soutien militaire des Etats-Unis à l'organisation terroriste YPG.

"Les Etats-Unis continuent de fournir des armes, munitions et équipements militaires lourds aux YPG de manière disproportionnée à la menace que représente les dernières petites poches qui restent de Daech en Syrie. Cette politique ne peut se justifier par des objectifs tactiques à court terme", a-t-il martelé.

Il a notamment insisté sur le fait qu'il est erroné de dire que le YPG/PKK représente les Kurdes comme il est erroné de dire que Daech représente les musulmans.

"Nous sommes bien décidés à lutter contre toutes les organisations terroristes peu importe leurs motivations, ethnique, religieux ou idéologique", a-t-il conclu.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]