Kaboré: «Nous admirons beaucoup la Turquie»

Des responsables burkinabés, dont le président Kaboré, ont salué les bonnes relations commerciales et économiques avec la Turquie

"Nous admirons beaucoup la Turquie", a déclaré le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le chef de l'État burkinabè a effectué une visite en Turquie, où il a participé au Forum d'affaires Turquie-Burkina Faso, organisé par le Conseil des relations économiques extérieures (DEIK), mercredi à Istanbul.

"Nous admirons beaucoup la Turquie, a déclaré Kaboré. Les entrepreneurs turcs travaillent de manière proactive dans tous les domaines et progressent constamment. Le Burkina Faso soutiendra les hommes d'affaires turcs en matière d'économie et de commerce. Nous disposons d'une structure bancaire et financière très fiable et enracinée. Nous poursuivrons nos démarches réciproques pour le développement de notre coopération avec la Turquie."

Kaboré a précisé qu'il souhaite atteindre le niveau de la Turquie et des entrepreneurs turcs.

"La coopération est possible en se connaissant parfaitement l'un l'autre, a-t-il poursuivi. Ainsi, cette visite est très importante pour l'approfondissement de la coopération économique et le renforcement des relations politiques bilatérales."

Pour sa part, le président du DEIK, Nail Olpak a rappelé que son institution dispose de conseils d'affaires avec 45 des 54 pays africains.

"Le niveau commercial n'est pas suffisant pour nous mais nous constatons des opportunités importantes pour nos entrepreneurs à moyen et long termes", a-t-il noté.

De plus, le ministre burkinabè du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, Harouna Kaboré a affirmé: "Les relations bilatérales sont très bonnes et la Turquie est un centre important pour le Burkina Faso en matière d'exportations et d'importations. En 2017, nos importations en provenance de la Turquie a été de plus de 60 millions de dollars. La Turquie est notre neuvième source d'importation et constitue 30% des importations de notre pays."

Le ministre Kaboré a salué les investissements des entrepreneurs turcs qui créent des emplois au Burkina Faso.

Il a aussi rappelé que des réformes structurelles ont été mises en places pour faciliter le travail des petites et moyennes entreprises dans le pays.

"Les deux pays signeront un nouvel accord commercial bientôt, a-t-il poursuivi. Nous envisageons bientôt organiser un forum d'affaires pour accueillir les entrepreneurs turcs au Burkina Faso."

Quant au président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Burkina Faso, Mahamadi Savadogo, il a souligné qu'ils protègent les investissements burkinabés et étrangers grâce aux réformes.

"Le volume commercial bilatéral [avec la Turquie] qui était de 50 millions de dollars en 2014, est de 90 millions de dollars actuellement", a-t-il dit.

Savadogo a conclu en appelant les entreprises turques à participer au Sommet du Commerce africain, prévu pour le 12 juin au Rwanda.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]