Le «Grand Déménagement» à l'aéroport Istanbul se poursuit

Publié par İzzet Taskiran, Kenan Irtak, Hikmet Faruk Başer, Halis Akyıldız, Ali Ebubekir Tokcan le . Publié dans Actualité Turquie

Le transfert de l'aéroport d'Ataturk vers le nouvel aéroport "Istanbul" a débuté tôt ce vendredi matin.

Le transfert de l'aéroport Atatürk au nouvel aéroport "Istanbul" se poursuit comme prévu, selon les responsables de l'opération.

La compagnie aérienne turque, Turkish Airlines (THY), a déclaré qu'environ 38% de l'ensemble des opérations de déménagement ont été achevées à ce jour, l'ensemble du projet devant durer 45 heures.

Les équipes de police et de gendarmerie ont pris des mesures de sécurité rigoureuses le long de l'itinéraire que parcourent les camions qui transportent "plus de 10.000 pièces d'équipement pesant 47.300 tonnes", selon le transporteur aérien.

Des appareils de remorquage d’avions pesant 44 tonnes aux équipements les plus fragiles, il s’agit de déplacer plus de 10.000 pièces, nécessitant l’équivalent de 5000 camions de transport. La distance parcourue par ces camions est estimée à 400.000 kilomètres, soit 10 fois le tour de la Terre.

Selon Turkish Airlines, plus de 1 800 personnes participent au "Grand Déménagement".

Par ailleurs, cinq postes de ravitaillement d’urgence ont été mis en place tout le long de l’itinéraire afin d’intervenir en cas de pannes ou d’accident sur le réseau routier.

"Nous menons la plus grande opération de transport de l'histoire de l’aviation", a déclaré Ilker Ayci, président du Conseil d'Administration et du Comité Exécutif de Turkish Airlines.

Après l’arrivée des premiers camions, le transfert des avions a lui aussi débuté. Lors de la première étape 167 avions de la compagnie Turkish Airlines vont atterrir au nouvel aéroport sans passager. Les autres avions seront transférés au fur et à mesure selon le trafic aérien.

Jusqu’au 6 avril à 02h00 (heure locale), tous les vols s’effectueront depuis l’aéroport Ataturk, ensuite un arrêt total d’une durée de 12 heures aura lieu pour les vols commerciaux. Le dernier vol au départ de l'aéroport Atatürk sera le vol régulier Istanbul-Singapour de la compagnie Turkish Airlines.

Après cette pause de 12 heures, le premier vol aura lieu le 6 avril à 14H00 (heure locale) et sera celui de Turkish Airlines à destination d’Ankara.

Le Directeur Général de Turkish Airlines, Bilal Eksi, a partagé via son compte twitter le message « #BüyükGöç le grand déménagement est suivi pas à pas grâce au logiciel élaboré par Arkas, la société en charge du transfert ».

Le nombre de vols depuis le nouvel aéroport va progressivement augmenter selon un planning défini. L’aéroport Ataturk sera définitivement fermé à tous les vols commerciaux. Il pourra être utilisé pour le fret, les réparations et l’entretien des appareils ainsi que les vols professionnels et étatiques.

Trois cellules de crise ont été mises en place pour intervenir en cas de besoin pendant les 45 heures que durent le déménagement.

Des aménagements ont été mis en place afin de faciliter le trafic routier des Stambouliotes pendant le déménagement. Certaines routes vont être fermées à la circulation du 5 avril 22H au 6 avril 10h00 et d’autres jusqu’à 23H59, heure à laquelle prendra fin le déménagement.

Après le grand transfert, les codes IATA changeront et dès le 6 avril à 03h00, le code IST de l’aéroport Atatürk sera attribué à l'aéroport Istanbul. Le code ISL sera attribué à l’ancien aéroport qui accueillera des vols frets et de passagers VIP.

L'aéroport Istanbul, « nouvelle plaque tournante mondiale », a officiellement ouvert ses portes le 29 octobre 2018, jour du 95e anniversaire de la fondation de la République turque.

Avec une capacité annuelle totale de 200 millions de passagers - avec l'achèvement des quatre phases et six pistes d'atterrissage jusqu'en 2028 - l'aéroport Istanbul est en passe de devenir une plaque tournante mondiale de l'aviation avec plus de 100 compagnies aériennes et des vols vers plus de 300 destinations dans le monde.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer