Akar : Le projet F-35 se poursuit comme prévu

Publié par Sarp Özer, Ayvaz Çolakoğlu le . Publié dans Actualité Turquie

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a insisté sur la volonté de la Turquie de finaliser le processus concernant l'acquisition de système de défense sol-air S-400 à la Russie

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a indiqué que dans le cadre du projet F-35, trois avions ont déjà été livrés par les Etats-Unis et qu'une quatrième livraison doit avoir lieu aujourd'hui vendredi.

En visite officielle au Kosovo, Akar, s'est exprimé au sujet de l'actualité depuis la ville de Prizren.

Il a affirmé que le processus lié au projet F-35 se poursuit normalement.

"Trois avions ont été livrés par les Etats-Unis et un quatrième doit l'être aujourd'hui. Nous poursuivons le dialogue afin de préserver nos droits et intérêts, cette situation s'éclaircira dans les prochains jours", a-t-il assuré.

Le ministre turc a insisté sur la volonté de la Turquie de finaliser le processus concernant l'acquisition de système de défense sol-air S-400 à la Russie avant de préciser :

"Nous avons clairement exprimé notre volonté d'acquérir aussi des Patriot."

Il a rappelé que grâce aux opérations Bouclier de l'Euphrate et Rameau d'olivier, menées par l'armée turque dans le Nord de la Syrie, plus de 320 mille réfugiés syriens de Turquie sont retournés vivre sur leurs terres.

"Nous souhaitons que les paroles données en ce qui concerne Manbij soient respectées" a insisté Akar, faisant référence au retrait de l'armée américaine de la région et le démantèlement de l'organisation terroriste YPG/PKK, qui occupe le Nord de la Syrie.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer