Turquie / États-Unis : Le chef du Pentagone s'attend à un règlement du différend pour les S-400 et les F-35

Turquie / États-Unis : Le chef du Pentagone s'attend à un règlement du différend pour les S-400 et les F-35

Patrick Shanahan s'attend à ce que les États-Unis et la Turquie «résolvent le problème afin de disposer du matériel de défense adéquat».

 

Le secrétaire d'Etat à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, a souligné qu'il était confiant dans la résolution du différend entre les États-Unis et la Turquie suite à la décision d'Ankara d'acheter un système de défense aérienne sol-air russe.

Les États-Unis ont suspendu mardi les envois vers la Turquie d’équipements nécessaires à l’achat de l’avion de combat furtif F-35 en raison de l’intention d’Ankara d’acquérir le système anti-aérien russe S-400.

Mais Shanahan a déclaré aux journalistes qu'il pensait que Washington et Ankara "régleront le problème afin de disposer du matériel de défense adéquat en l'occurrence des Patriots [système anti-aérien étatsunien] et des F-35".

Après de longs efforts pour acheter des systèmes de défense aérienne des États-Unis sans succès, Ankara a décidé en 2017 d’acquérir le S-400 produits par la Russie.

Ankara envisage également d’acquérir 100 avions de chasse F-35 aux États-Unis et ses pilotes s’entraînent actuellement sur la plate-forme d’armes en Arizona.

Washington a, à plusieurs reprises, mis en garde la Turquie contre l'achat du S-400, l'avertissant que le système pourrait être utilisé pour obtenir secrètement des informations critiques sur le F-35, y compris sa portée de détection, qui pourraient ensuite être transmises à la Russie.

La Turquie a rappelé de son côté que le système S-400 n'aurait aucune interaction avec les armes et systèmes militaires de l'Otan, et qu'il ne porterait en conséquence aucun risque pour l'alliance militaire dans laquelle les États-Unis et la Turquie constituent les deux plus grandes armées.

La Turquie a adhéré pour la première fois au programme d'avions de combat interarmées F-35 en 2002 et y a investi plus de 1,25 milliard de dollars. Elle fabrique également diverses pièces d'avion importantes pour toutes les variantes et tous les clients du F-35.

Le Pentagone a déclaré mardi dans le cadre de son annonce qu'il étudiait actuellement de nouvelles sources pour remplacer les composants du F-35 produits en Turquie.

Deux F-35 ont déjà été livrés à la Turquie et se trouvent actuellement à la base aérienne de Luke, en Arizona, où des pilotes turcs sont formés. Les jets devaient être transférés en novembre de cette année.

Interrogé sur ce qu'il adviendra de l'avion furtif, Shanahan a déclaré qu'il s'attendait à ce qu'il soit livré.

"Je suis très confiant dans la proposition de Patriot que nous avons présentée à la Turquie, sa disponibilité, son prix et, ce qui est très important, la participation industrielle fournie avec le système Patriot", a déclaré Shanahan.

 

 

Kasim Ileri, Michael Hernandez, Ümit Dönmez

Photographie : Le secrétaire d'Etat à la Défense des États-Unis par intérim, Patrick Shanahan

par Kasim Ileri, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: États-Unis, Turquie, turquie états unis, s-400, Patriot, S400, Avions de chasse F-35

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]