La Turquie projette une marque faîtière pour ses produits haut de gamme

La Turquie projette une marque faîtière pour ses produits haut de gamme

Le lokum turc, l'huile d'olive, les figues et les noisettes pourraient figurer parmi les produits promus sous la nouvelle marque, a déclaré le ministre de l'Agriculture.

 

 

Avant la fin du premier semestre de cette année, la Turquie annoncera la création d’une marque faîtière pour la commercialisation de produits turcs haut de gamme sur la scène internationale, a annoncé le ministre de l’Agriculture et des Forêts du pays.

"Nous prévoyons d'exposer des produits turcs autochtones de haute qualité à l'étranger, de générer une demande pour ces produits et de les vendre à un meilleur prix", a déclaré Bekir Pakdemirli dans un entretien exclusif à l'Agence Anadolu.

Pakdemirli a ajouté que la Turquie occupait la première place en Europe dans le secteur de la production agricole et que, jusqu'à présent, le pays n'avait pas connu le même succès dans le domaine des aliments transformés.

Il a ajouté que la liste des produits devant être vendus sous la nouvelle marque sera annoncée avec le nom de la marque.

"Cela peut inclure du lokum turc, de l'huile d'olive, des figues et des noisettes", a-t-il ajouté.

La Turquie, premier exportateur mondial de noisettes, a enregistré pour la dernière saison (de septembre 2017 à août 2018) 1,78 milliard de dollars, soit près de 287 000 tonnes d'exportation de noisettes.

 

 

Coopération avec le Qatar

S'exprimant lors de sa visite au Qatar en début de semaine, Pakdemirli avait déclaré qu'un certain nombre de réunions avaient eu lieu pour renforcer les activités agricoles de coopération bilatérale et les investissements entre les deux pays.

La Turquie a conclu de nombreux accords de coopération dans le secteur agricole avec des pays étrangers, notamment l'Azerbaïdjan, le Soudan, la Somalie et l'Allemagne.

Le ministre avait ajouté que les besoins du Qatar en matière d'agriculture avaient également été discutés lors de la visite.

"Nous avons traité la question, comment rendre le Qatar durable", a déclaré Pakdemirli.

"La Turquie a beaucoup plus à apporter [dans le domaine] de la serre au Qatar que l'Occident", avait noté Pakdemirli.

"Nous sommes moins chers et techniquement compétents dans la serre", avait-t-il ajouté.

 

 

 

Tuba Şahin, Gökhan Ergöçün, Marc Chenault, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]