Altun : Les propos d'Erdogan ont été sortis de leur contexte

Pour le chef de la Communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, les propos du président turc, Recep Tayyip Erdogan sur les Anzacs (corps d'armée australien et néo-zélandais) ont été sortis de leur contexte.

Pour le chef de la Communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, les propos du président turc, Recep Tayyip Erdogan sur les Anzacs (corps d'armée australien et néo-zélandais) ont été sortis de leur contexte.

Altun a affirmé, dans plusieurs tweets publiés mercredi, que les déclarations du président Erdogan visaient le manifeste laissé par le terroriste qui a tué 50 musulmans dans la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

"Les paroles du président Erdogan ont malheureusement été sortis de leur contexte. Il répondait au prétendu "manifeste" du terroriste qui a tué 50 musulmans innocents à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Les Turcs ont toujours été des hôtes accueillants et aimables envers les visiteurs Anzacs."

"Le manifeste du terroriste ne visait pas seulement Erdogan, mais également le peuple turc et l'État turc. Alors que le président prononçait un discours lors de la commémoration de Canakkale (Gallipoli), il a tracé les contours de sa pensée dans un contexte historique d'attaques contre la Turquie, passées et présentes" a-t-il souligné.

L'Australie et la Nouvelle-Zélande avaient réagi au discours du président turc, Recep Tayyip Erdogan, prononcé lors de la cérémonie de commémoration de la Bataille de Gallipoli.

 

 

Ahmet Furkan Mercan, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]