Le CSN de la Turquie alerte l'ouest sur la nécessité urgente de lutter contre l'islamophobie

Le CSN de la Turquie alerte l'ouest sur la nécessité de lutter contre l'islamophobie

«Ignorer l'islamophobie peut jeter les bases d'attaques terroristes similaires à celles de la semaine dernière», déclare le Conseil de sécurité nationale de la Turquie.

 

 

Lutte contre l'islamophobie en Occident

La Turquie a mis mercredi en garde l'Occident contre l'inaction face à l'islamophobie en Europe et en Amérique, affirmant que cela pourrait alimenter de nouvelles attaques meurtrières.

"Ignorer l'islamophobie peut jeter les bases d'attaques terroristes similaires", a souligné le Conseil de sécurité nationale turc dans un communiqué, ajoutant que ces attaques témoignaient de l'hostilité envers la Turquie, évoquant des messages anti-turcs dans le manifeste du terroriste en Nouvelle-Zélande.

Lors d'une réunion ordinaire, le conseil a fermement condamné les attaques terroristes perpétrées contre deux mosquées à Christchurch et l'assassinat de "personnes innocentes pour leurs convictions".

Au moins 50 personnes musulmanes ont été tuées et autant ont été blessées lorsque Brenton Tarrant, 28 ans, né en Australie, est entré dans les mosquées Al Noor et Linwood à Christchurch en Nouvelle-Zélande et a visé ceux qui se trouvaient à l'intérieur, dont quatre enfants de moins de 18 ans, abattus de sang-froid.

Diverses initiatives sont et seront prises par la présidence et le ministère turc des Affaires étrangères pour promouvoir l'action face à l'islamophobie en Europe, en Amérique et en Océanie, ainsi que par le biais de structures internationales telles que l'Organisation des Nations Unies (ONU) et l'Organisation pour la Coopération Islamique (OCI).

 

 

Lutte contre le terrorisme et les migrations émanant de Syrie et d'Irak

Le conseil a également déclaré que la Turquie continuerait à lutter contre tous les groupes terroristes avec une détermination inébranlable et ne permettrait jamais la formation d'un couloir terroriste le long des frontières méridionales du pays.

Il a ajouté que les migrations en provenance de Syrie ne pourraient être stoppées sans l'élimination des groupes terroristes de Manbij, de la Syrie et de l'est de l'Euphrate et sans la garantie de la stabilité dans ce pays.

La Turquie a promis de lancer une opération contre les forces terroristes PYD / YPG en Syrie, à l'est de l'Euphrate.

**ypg-pyd

 

 

La sécurité des élections locales

Par ailleurs, le conseil a déclaré qu'il avait revu les mesures de sécurité visant à garantir la tenue d'élections locales pacifiques le 31 mars.

La Turquie a pris toutes les mesures de sécurité pour les prochaines élections locales, a déclaré mardi le ministre de la Défense nationale, Hulusi Akar.

"Nous sommes certains que les élections se dérouleront dans un environnement sécurisé sans aucun problème", a-t-il déclaré.

Au total, 12 partis politiques sont en lice dans les élections.

 

 

Ümit Dönmez, Yesim Sert Karaaslan, Ilkay Guder, Can Erözden, Beyza Binnur Dönmez, Marc Chenault

Photographie : Archive, Agence Anadolu
 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]