Turquie : 61 terroristes du PKK se sont rendus depuis le début de l'année

Selon l'annonce faite par le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu, depuis le début de l'année, 61 terroristes du PKK ont accepté de se rendre aux forces turques grâce à la méthode dite de "persusasion".

"Depuis le début de l'année, 61 terroristes se sont rendus avec la méthode de la persuasion et plus de 100 terroristes se sont rendus d'eux mêmes", a annoncé le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu.

Soylu s'exprimait, mardi, au cours d'un meeting organisé dans la commune de Pervari, rattachée à la province de Siirt, dans le Sud-est de la Turquie.

Il a rappelé les avancées obtenues dans la lutte contre le terrorisme au cours des deux dernières années et appelé la population de la région à se montrer ferme face à ceux qui veulent diviser le pays et l'unité nationale.

"Depuis le début de l'année, 61 terroristes se sont rendus avec la méthode de la persuasion et plus de 100 terroristes se sont rendus d'eux mêmes", a indiqué le ministre, avant de préciser qu'en 2018, 450 terroristes du PKK se sont rendus de la même manière.

Soylu a souligné le fait qu'en raison du terrorisme qui sévit dans la région, un retard de développement est enregistré dans de nombreux domaines, comme l'agriculture et l'élevage.

"L'organisation terroriste (PKK) a causé les plus importants dommages à la population qui vit dans cette région", a-t-il insisté.

Il a également assuré que l'organisation terroriste PKK est un pion des américains et qu'elle ne se préoccupe nullement de la cause des Kurdes.

"Qu'ils disent le contraire. Je le répète depuis des années. Ce sont les Etats-Unis qui les dirigent et qui les commandent. Où est-ce que les Etats-Unis ont apporté la sérénité ? En Afghanistan, en Irak, au Pakistan, en Syrie. Ils utilisent les traitres de cette organisation terroriste pour affaiblir la Turquie, pour détruire la sérénité dans cette région et pour que nos enfants ne puissent pas y travailler", a-t-il martelé.

Pour le ministre turc, l'organisation terroriste PKK est sur le point d'être complètement neutralisée.

"Ils n'arrivent plus à montrer le bout du nez, nous les liquidons. Nous ne montrerons aucune tolérance à ceux qui tentent de nuire à l'unité et à la fraternité de cette nation", a-t-il conclu.

Le PKK ("Parti des travailleurs du Kurdistan") est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de quatre décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Fecri Barlık, Recep Çelik, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]