Erdogan: «le gouvernement néo-zélandais doit prendre au sérieux cette affaire»

Au sujet de l'attaque terroriste contre deux mosquées à Christchurch, le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a notamment affirmé qu'il ne s'agit pas d'une affaire individuelle mais organisée.



"Nous attendons que le gouvernement néo-zélandais prenne au sérieux cette affaire à l’inverse des pays occidentaux qui la prennent à la légère", a déclaré le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Erdogan s’est exprimé par audioconférence aux familles et proches des victimes de l’attaque terroriste perpétrée dans deux mosquées à Christchurch en Nouvelle Zélande, lors d’une visite du vice-président turc, Fuat Oktay et du ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Il a commencé par présenter ses condoléances aux familles des victimes et à l’ensemble des Musulmans, ainsi qu’un prompt rétablissement aux blessés.

Le président turc a rappelé la sourate Al baraka disant: "Ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah qu’ils sont morts. Au contraire, ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients".

"C’est ainsi que nous considérons l’évènement qui nous a touché vendredi", a-t-il ajouté.

"Je dois le dire ouvertement, il ne s’agit pas d’une affaire individuelle. Il est clair qu’il s’agit d’une affaire organisée. Ce terroriste est entré deux fois dans notre pays. La première fois, il y est resté trois jours. Lors de sa seconde visite, il est resté 43 jours en Turquie, faisant des aller-retours dans les pays voisins. Nos services de renseignement ont pu établir ces informations", a-t-il indiqué.

Faisant appel au gouvernement néo-zélandais, Erdogan a déclaré: "Nous attendons qu’il prenne cette affaire au sérieux à l’inverse des pays occidentaux qui la prennent à la légère. Il doit remarquer cette subtilité et aller sur l’affaire. J’ai partagé ceci avec le gouverneur général de la Nouvelle Zélande, Patsy Reddy, et je lui ai même proposé de mener des travaux communs."

Erdogan a conclu en partageant son souhait de rencontrer les familles et proches des victimes lors d’une visite prochaine dans la région.

Par ailleurs, les citoyens ont affirmé leur affection pour le Président Erdogan.

 

 

 

Mümin Altaş, Ayşe Betül Gedikoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]