«Le rapport sur la Turquie adopté par le Parlement européen n'a aucune signification»

Publié par Ayvaz Çolakoğlu le . Publié dans Actualité Turquie

Le Parlement européen a adopté un rapport sur la Turquie préconisant la suspension des négociations d'adhésion.

Le ministère turc des Affaires étrangères a qualifié d'"insignifiant" le rapport sur la Turquie, qui préconise la suspension des négociations d'adhésion, adopté par le Parlement européen.

C'est ce qui ressort d'un communiqué publié, mercredi, par le ministère turc des Affaires étrangères.

Après avoir insisté sur le côté insignifiant pour la Turquie du rapport accepté par le Parlement européen, Ankara a précisé que :

"A une période où nous avons redoublé d'efforts afin de revitaliser les relations entre notre pays et l'Union Européenne (UE) et repris le processus des réformes, après avoir réussi à surmonter le traumatisme laissé par la tentative abjecte de coup d'Etat du 15 juillet, le rapport unilatéral et loin de toute objectivité validé par le Parlement européen est, pour nous, insignifiant."

Pour le ministère turc, ce vote au Parlement européen, à l'approche des élections en Turquie, est contraire à la culture électorale en vigueur en Europe.

"Nous trouvons inquiétant du point de vue de l'avenir de l'Europe et de nos valeurs communes, le fait que des courants extrémistes de droite comme de gauche, de plus en plus pressentent au Parlement européen, soient parvenus à transformer ce texte en un texte populiste discriminant et excluant. Au lieu d'aider à lever les obstacles devant le processus politique d'adhésion, ces initiatives, prises en collaboration avec ceux qui sont opposés aux valeurs communes et l'inclusivité de l'Europe, ne sont pas en accord avec les valeurs représentées par l'UE", a souligné Ankara.

Le document a rappelé que l'adhésion à l'UE est une priorité stratégique pour la Turquie et a insisté sur le fait que cette décision démontre le manque de vision du Parlement européen.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer