Suspension du processus d'adhésion : Ankara fustige la décision du Parlement européen

"Cette décision inconsidérée est la proclamation de fait que le Parlement européen est sous la coupe de l'idéologie d'extrême droite", a affirmé le porte-parole du AK Parti, Omer Celik.

"De notre point de vue, il s'agit d'une décision sans valeur, sans crédit, ni autorité", a vivement réagi le porte-parole du parti pour la Justice et le Développement (AK Parti - au pouvoir en Turquie), Omer Celik, par rapport à l'adoption par le Parlement européen d'un rapport préconisant la suspension des négociations d'adhésion avec la Turquie.

Dans un message publié, mercredi, sur son compte Twitter, Celik a rappelé que "le Parlement européen n'avait pas daigné venir en Turquie afficher sa solidarité avec le peuple turc après la tentative de putsch du 15 juillet 2016.

"Le racisme du commissaire en charge de l'élargissement et la proximité de l'auteur du rapport avec ceux qui soutiennent le terrorisme plus qu'avec la démocratie, sont connus de tous", a-t-il fustigé.

Celik a affirmé que cette décision est sans valeur, sans crédit, ni autorité pour la Turquie.

"Cette décision inconsidérée est la proclamation de fait que le Parlement Européen est sous la coupe de l'idéologie d'extrême droite", a-t-il martelé.

"Je m'adresse au Parlement européen, nous vous retournons ce rapport tel quel. Vous pouvez créer un "Musée du racisme et de l'Islamophobie" et afficher à sa porte ce rapport que vous avez adopté. Comme ça, à chaque fois que vous le verrez, vous vous souviendrez comment vous avez livré l'Europe au racisme", a-t-il conclu.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]