Erdogan: Nous luttons pour que nos frères kurdes ne soient pas des outils des impérialistes

Le président turc a rencontré les citoyens de la région de Diyarbakir ce samedi.

"La Turquie lutte en Syrie, en Irak et ailleurs pour que nos frères kurdes ne soient pas des outils dans les desseins des impérialistes", a déclaré samedi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le dirigeant turc s'est ainsi exprimé lors d'un rassemblement électoral du Parti de la justice et le développement (AK Parti), dans la région de Diyarbakir, dans le sud-est du pays.

Erdogan a qualifié de révolutionnaires les efforts de la Turquie visant à "protéger les droits, la culture et la dignité de nos frères kurdes en Turquie".

"Diyarbakır n'a besoin que de se débarrasser de l'organisation terroriste PKK", a-t-il ajouté.

Le PKK ("Parti des travailleurs du Kurdistan") est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de quatre décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Sami Sohta, Hafawa Rebhi

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]