Cavusoglu : La Turquie est la seule à défendre Jérusalem

"Par crainte des Etats-Unis et d'Israël, des pays arabes font pression sur la Palestine", a affirmé le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré, "Sans compter la Turquie, y a-t-il un autre pays pour défendre Jérusalem. Non. Car ils ont tous peur des Etats-Unis, d'Israël. Je parle des pays musulmans. Il n'y a que la Turquie qui reste ferme."

Cavusoglu s'est exprimé, mardi, lors d'une rencontre avec les habitants d'Agri, ville de l'Est de la Turquie.

Il a rappelé l'importance de l'unité, du vivre ensemble et assuré que toutes les communautés, unies et ensembles, vivent en paix en Turquie.

"Nous devons être un pays grand et fort. Et cela n'est possible que dans l'unité, si Allah le veut, nous allons également réussir cela", a-t-il assuré avant d'ajouter :

"Nous pouvons défendre nos valeurs seulement si nous sommes forts. Sans compter la Turquie, y a-t-il un autre pays pour défendre Jérusalem. Non. Car ils ont tous peur des Etats-Unis, d'Israël. Je parle des pays musulmans. Il n'y a que la Turquie qui reste ferme. Mon propos de concerne pas les pays musulmans frères qui agissent avec nous. Mais, il y a aussi des pays arabes qui, par crainte des Etats-Unis, font pression sur la Jordanie et la Palestine, leur demandant de ne pas faire trop de bruit."

Cavusoglu a fustigé ces pays arabes, affirmant qu'ils étaient capables d'oublier Jérusalem comme le reste des causes saintes.

Il a également insisté sur le fait que c'est désormais dans les monnaies locales qu'ont lieu les échanges commerciaux entre la Turquie, la Russie et l'Iran, et sur la nécessité d'élargir ce cercle pour casser l'hégémonie du dollar et de l'euro.

 

 

Yunus Okur, Sıtkı Yıldız, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]