Le Conseil de l'Europe demande à la France de respecter les Droits de l'Homme

Le Conseil de l'Europe demande à la France de respecter les Droits de l'Homme

La Commissaire aux Droits de l'Homme affirme que la tâche principale des forces de sécurité est de "protéger les citoyens et leurs droits fondamentaux".

 

La commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a exigé mardi de la France qu'elle fasse preuve de plus de respect pour les droits de l’homme lors des manifestations des Gilets jaunes.

"La Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatovic, invite les autorités françaises à faire preuve de plus de respect pour les droits de l'homme dans le cadre des opérations visant à maintenir l'ordre public", a déclaré le Conseil dans un communiqué.

Elle a également appelé les autorités françaises à "s'abstenir d'introduire des restrictions excessives à la liberté de réunion pacifique par le projet de loi sur le renforcement et la garantie de l'ordre public lors de manifestations".

Mijatovic a souligné que le principal devoir des agents de la force publique était de "protéger les citoyens et de protéger leurs droits fondamentaux", faisant référence à la violence des forces de sécurité lors des manifestations.

Le nombre et la gravité des blessures soulèvent des questions sur la compatibilité des méthodes utilisées par les forces de sécurité lors des manifestations.

Elle a également exhorté les autorités françaises à interdire l'utilisation du gaz lacrymogène, qui a causé des blessures à de nombreux manifestants.

Condamnant des actions violentes lors des manifestations, Mijatovic a encouragé les autorités françaises à communiquer au public des chiffres plus détaillés sur les blessés.

 

Protestations des Gilets jaunes

Le 14 février, le Parlement européen (PE) a adopté une résolution condamnant le recours à la violence et aux interventions disproportionnées des autorités de l'État lors de manifestations pacifiques en France.

Le gouvernement français défend l'utilisation de gaz lacrymogènes par la police afin de maintenir l'ordre public pendant les manifestations.

Depuis le 17 novembre, des milliers de manifestants portant des gilets jaunes - appelés les "gilets jaunes" - se rassemblent dans les grandes villes françaises, notamment à Paris, pour protester contre les hausses controversées du président français Emmanuel Macron de la taxe sur les carburants et face à la détérioration perçue de la situation économique.

Sous la pression, Macron a annoncé une forme d'augmentation du salaire minimum pour une partie des travailleurs et suspendu les hausses d'impôt.

Depuis lors, toutefois, les manifestations se sont transformées en un mouvement plus vaste visant à lutter contre les inégalités de revenus et demandent que les citoyens aient davantage de droits démocratiques.

Au moins 11 personnes sont mortes, plus de 2 000 personnes ont été blessées lors des manifestations, 8 400 autres ont été arrêtées et 1 796 personnes ont été condamnées à des peines d'emprisonnement.

 

 

Yusuf Ozcan, Sena Güler, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]