Macron salue la décision américaine de maintenir des soldats en Syrie

Le Président français s'est exprimé sur le sujet lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue irakien, Barham Salih, en visite à Paris.

Le président français, Emmanuel Macron, a exprimé sa satisfaction quant à la décision américaine de maintenir encore quelques temps environ 200 soldats en Syrie.

Macron a reçu à l’Elysée, lundi, le président irakien Barham Salih.

Après leur entrevue, les deux leaders ont tenu une conférence de presse conjointe.

La lutte contre le terrorisme, la Syrie et les questions régionales ont été les principaux sujets évoqués.

"La France continuera d’être aux côtés de l’Irak, du point de vue militaire et politique, dans sa lutte contre le terrorisme", a déclaré le président français assurant que la coopération de son pays avec l’Irak va se renforcer au niveau de la défense et de la sécurité.

Emmanuel Macron a assuré son homologue irakien du soutien de la France pour la stabilité de l’Irak, "pays ayant un rôle important dans la région".

La France va apporter 2 millions d’Euros à la reconstruction de la ville de Sinjar en Irak, et financer la construction d’un hôpital, a ajouté le président Macron, rappelant que la France va accorder une aide d’un milliard € à l’Irak.

Par ailleurs, concernant le retrait des soldats américains de Syrie, le président français a salué la décision du Président Donald Trump de maintenir environ 200 soldats américains dans ce pays, contrairement à son idée initiale de retirer le contingent américain de ce pays,

"Sur la décision américaine, je ne peux que me féliciter de ce choix. Il correspond à la nécessité de rester aux côtés en particulier des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) et de ceux qui, sur le terrain, ont œuvré à la lutte contre Daech", a indiqué Macron.

De son côté, le président irakien a salué le rôle essentiel de la France et de la Coalition internationale dans la lutte contre Daech dans son pays.

Pour Barham Salih, le renforcement de ce soutien est primordial pour la stabilité et l’ordre en Irak.

"13 membres français de Daech ont été remis aux autorités françaises, ils seront jugés dans leur pays", a-t-il encore déclaré.

Emmanuel Macron a terminé en indiquant qu’il prévoit de se rendre en Irak dans les prochains mois.

 

 

 

Yusuf Özcan, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]