Ambassade du Cameroun en France : Suspension des prestations consulaires

Ambassade du Cameroun en France : Suspension des prestations consulaires

Les prestations consulaires ont été suspendues à partir de dimanche à l’Ambassade du Cameroun à Paris suite aux actes de vandalisme perpétrés le samedi 26 janvier 2019. Les services reprendront dans les meilleurs délais, selon le gouvernement camerounais.

« Les prestations consulaires au sein du Consulat général » du Cameroun à Paris (France), « sont suspendues jusqu’à nouvel l’ordre », a souligné un communiqué du chargé d’affaires de l’ambassade du Cameroun en France, Antoine Ahmadou.

D’après le communiqué publié dimanche, cette suspension fait suite « aux actes de vandalisme perpétrés dans les services de la mission diplomatique et consulaire du Cameroun à Paris, le samedi 26 janvier 2019 », par des opposants au président du Cameroun, Paul Biya.

La chancellerie informe les usagers que les prestations consulaires vont reprendre dans les « meilleurs délais », le temps certainement de remettre l’ordre dans les locaux de l’ambassade qui a été prise d’assaut.

Pour rappel, plusieurs dizaines de manifestants se présentant comme des anti-Biya sont parvenus à pénétrer dans l’ambassade du Cameroun à Paris, où ils ont notamment saccagé plusieurs bureaux et des portraits du chef de l'Etat camerounais.

L'opposant Maurice Kamto, qui continue de revendiquer la victoire à la dernière élection présidentielle, avait organisé plusieurs manifestations à travers le Cameroun et à l’étranger samedi.

Les manifestations organisées sur le territoire camerounais ont été violemment dispersées par les forces de l’ordre.

Les organisateurs ont déploré plusieurs blessés à Douala, dont Célestin Djamen, un des responsables du MRC, et l'avocate Michèle Ndoki, première vice-présidente des femmes du parti (Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun).

Face à la presse, samedi soir, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji a évoqué l’éventualité de la suspension provisoire, voire définitive, du MRC ou tout autre parti qui viendrait à l’avenir contrevenir à la loi.

 

Peter Kum,  Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]