France / Gilets Jaunes : une figure du mouvement éborgnée par un tir policier

Lors d'une manifestation samedi à Paris

Jérôme Rodrigues, l’une des figures les plus actives du mouvement des "gilets jaunes" en France a annoncé samedi soir sur son compte Facebook qu’il allait perdre son œil après avoir été touché par un tir des forces de l’ordre lors d’une manifestation à Paris.

Son avocat a annoncé dimanche matin sur BFMTV qu’il avait été plongé dans un coma artificiel durant la nuit par les médecins.

C’est une nouvelle affaire de violences policières qui ébranle la France depuis quelques heures.

Alors qu’il filmait la manifestation des gilets jaunes pour la retransmettre en direct sur les réseaux sociaux, Jérôme Rodrigues s’écroule au sol après un tir des forces de l’ordre.

Sur une vidéo, on le voit s’effondrer, l’œil ensanglanté avant d’être évacué d’urgence par les pompiers.

La préfecture de police de Paris a immédiatement réagi sur son compte Twitter en annonçant la saisine de l’Inspection Générale de la Police Nationale.

Selon BFMTV, la police avance que c’est un éclat de grenade de désencerclement qui aurait atteint Jerôme Rodrigues.

Une version formellement contestée par son avocat qui affirme qu’il a des éléments matériels prouvant que son client a été visé par une balle de flashball, sans aucune sommation.

Le décompte officiel effectué par le journaliste David Dufresne qui recense toutes les violences policières depuis le début du mouvement des gilets jaunes, faisait déjà état de 17 personnes éborgnées par des tirs policiers. Si le cas de Jérôme Rodrigues se confirme, ce bilan devrait passer à 18.

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: France, "Gilets jaunes"

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]