Un commandant de l'ASL critique les propos de Macron sur les YPG / PKK

Un commandant de l'ASL critique les propos de Macron sur les YPG / PKK

«La France cherche à maintenir sa présence militaire pour assurer un acquis maximal», a déclaré Sayf Abou Bakr.

 

Sayf Abou Bakr, le commandant de la division de Hamza, l'une des composantes de l'Armée syrienne libre (ASL), a critiqué les propos du président français, Emmanuel Macron, concernant l'organisation terroriste YPG/PKK.

Abou Bakr a déclaré que le soutien français au YPG/PKK ne sera que verbal, après le consensus turco-américain concernant l'Est de l'Euphrate.

«Cela démontre l'effondrement de la politique française, selon Abou Bakr. Nous ne croyons pas que la France puisse soutenir le PKK après le consensus entre les États-Unis et la Turquie, concernant l'Est de l'Euphrate. La France est incapable de faire cela. Nous verrons que les propos de Macron sont insensés, quand l'Est de l'Euphrate sera libéré du PKK et de Daech.»

Abou Bakr a insisté qu'ils élimineront ces organisations terroristes.

Il a aussi fait remarquer que la France était un pays occupant en Syrie, dans le passé.

«La France cherche à maintenir sa présence militaire pour assurer un acquis maximal, a-t-il poursuivi. La France a fourni un soutien militaire et logistique au YPG. Plusieurs ressortissants français combattent aux côtés du YPG.»

Le commandant a ajouté que les «dirigeants» du YPG/PKK ont visité les responsables français qui leurs ont répondu: «Nous ne pouvons pas vous protéger et soutenir sans l'approbation des États-Unis.»

Abou Bakr a souligné: «Nous ne sommes pas préoccupés par la position de la France, car elle est l'ennemi du peuple syrien et coopère avec l'organisation terroriste YPG/PKK.»

Macron avait dit, hier dimanche, regretter la décision américaine de se retirer de Syrie. Il a déclaré que les Forces démocratiques syriennes (FDS) et les Kurdes en Syrie «ont été ceux qui se sont battus sur le terrain pour lutter contre les terroristes qui avaient fomenté des attentats contre Paris ou ailleurs».

Les «dirigeants» du YPG/PKK, Ilham Ahmed et Riad Dirar avaient demandé un rendez-vous auprès de Macron après la décision américaine, mais n'avaient pu contacter que ses conseillers.

L'armée française opère dans au moins cinq bases militaires dans le Nord de la Syrie, dans les régions occupées par le YPG/PKK.

Plus d'une centaine de soldats coopèrent ainsi avec les terroristes du YPG/PKK. Les soldats français entrent et sortent souvent par la frontière irakienne.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Ömer Koparan, Eşref Musa, Nur Asena Gülsoy, Selen Temizer

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


ACTUALITÉ CONNEXE "SYRIE/TURQUIE/PKK/YPG/PYD/FDS/ÉTATS-UNIS/FRANCE"

 

Syrie: Depuis l'accord de Sotchi, les forces pro-Assad ont tué 45 civils
24 décembre 2018.

Daech perd son dernier bastion en Syrie
24 décembre 2018

Syrie : L’ASL envoie des renforts au nord d’Alep
24 décembre 2018

Trump : La Turquie éradiquera Daech en Syrie, m’a assuré Erdogan
24 décembre 2018

Mattis signe l’ordre de retrait des troupes américaines de Syrie
24 décembre 2018

Syrie : Les YPG / PKK menacent l'Europe avec Daech après le retrait des États-Unis
22 décembre 2018

Cavusoglu: «Pas question que la Turquie annule l’opération prévue en Syrie»
21 décembre 2018

Les troupes françaises resteront en Syrie après le retrait américain
20 décembre 2018

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]