Erdogan: «Ils sont aveugles, sourds et muets devant les évènements à Paris»

Erdogan: «Ils sont aveugles, sourds et muets devant les évènements à Paris»

C'est avec ces mots que le Président turc a condamné la couverture par les médias internationaux des violences en France dans le cadre des manifestations des Gilets Jaunes.

 

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a fustigé les médias occidentaux qui passent sous silence les manifestations et violences en cours en France dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes".

Le Chef de l’Etat turc s’exprimait, lundi, lors d’une manifestation de son parti, le Parti de la Justice et du Développement (AK Parti) à l’occasion de la journée Mondiale des Droits de l’Homme.

Erdogan a d’abord rappelé que cette année le monde célèbre les 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée le 10 décembre 1948 par l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU).

Le Président turc a ensuite voulu revenir sur la situation en France, secouée par les manifestations des «Gilets jaunes», ces citoyens qui s’insurgent notamment face au coût de la vie et au niveau élevé des taxes et impôts.

Le Chef de l’Etat, après avoir à nouveau condamné les violences et la répression disproportionnée de la police française, a souhaité comparer la couverture médiatique de la presse internationale vis-à-vis des évènements en France, par rapport aux évènements du Parc de Gezi à Istanbul au printemps 2013.

"Ceux qui s'efforçaient de donner des leçons de droits de l'homme pendant Gezi, sont aveugles, sourds et muets devant les évènements à Paris", a-t-il dénoncé.

"Vous avez ameuté le monde lors de Gezi. Pourquoi ne faites-vous pas pareil, parce que ce n'est pas la Turquie ?", a-t-il poursuivi.

Par ces mots, le président turc a rappelé et dénoncé l’hypocrisie de l’Occident et des médias quand il s’agit de la Turquie, alors que des faits similaires ne sont pas dénoncés de la même manière quand il s’agit d’un pays occidental ou européen.

D’ailleurs, Erdogan a également rappelé le comportement des pays européens vis-à-vis de la crise des migrants.

"Ceux qui nous demandaient d'ouvrir nos frontières quand des millions de réfugiés venaient vers la Turquie, en plus de construire des murs, les ont accueillis de la plus sévère des manières. Qui sont les défenseurs des droits de l'homme ? Eux ou nous ?", a-t-il condamné.

Pour le Chef de l’Etat, la Turquie, face à ces situations, n’a plus à faire la preuve de son attachement et respect des droits de l’homme et de la démocratie.

"Notre comportement contre la tentative de coup d'état et notre politique de solidarité et de fraternité en faveur de l'accueil de millions de réfugiés dans nos villes, suffisent pour valider notre politique en matière de droits de l'homme et démocratie. La Turquie n'est plus le pays où il faudra chercher des lacunes en matière de droits de l'homme et de démocratie", a-t-il estimé.

Et d’enchérir : "Désormais, que personne ne cherche à nous donner des leçons de démocratie, de droits de l'homme et de libertés".

Pour conclure, le Président Erdogan a voulu mettre en lumière le double discours des pays occidentaux en matière des droits de l’homme.

"Aucune parole enjolivée, aucun discours scintillant, aucun mode de vie resplendissant ne pourra dissimuler le double-visage de l'Occident au sujet des droits de l'homme et des libertés", a-t-il fini.

 

Aynur Ekiz, Tuncay Çakmak, A. Eda Ünlü Özen

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


 

ACTUALITÉ CONNEXE "FRANCE / GILETS JAUNES"

 

Manifestations des Gilets Jaunes au Monténégro (9 décembre 2018)

La Turquie critique la France pour son usage excessif de force contre les Gilets Jaunes (9 décembre 2018)

France/Gilets Jaunes: 56 blessés à Paris (8 décembre 2018)

Lyon: La Fête des lumières maintenue malgré les Gilets jaunes (8 décembre 2018)

France : 72% des Français soutiennent les « gilets jaunes » (3 décembre 2018)

La Turquie émet un avertissement de voyage pour la France citant des manifestations (2 décembre 2018)

Les manifestations des Gilets jaunes continuent en France (2 décembre 2018)

France/Gilets jaunes: la rencontre de Matignon tourne au Fiasco (30 novembre 2018)

France, Gilets jaunes : Macron dénonce les «scènes de guerre» (26 novembre 2018)

France, «Gilets jaunes» : Le bilan passe à deux morts et 530 blessés (21 novembre 2018)

France : Une personne morte dans les manifestations des «gilets jaunes» (17 novembre 2018)

 



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]