France, Gilets jaunes : Macron dénonce les «scènes de guerre»

France, Gilets jaunes : Macron dénonce les «scènes de guerre»

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues et routes des villes et campagne françaises, pour protester contre la hausse du prix de l'essence et des taxes élevées.

 

Le président français Emmanuel Macron a condamné lundi les "scènes de guerre" évoquant les manifestations antigouvernementales, selon le porte-parole du gouvernement.

"Le président Macron a dénoncé les scènes de guerre lors des manifestations", a déclaré Benjamin Griveaux à l'issue d'une réunion du Cabinet sur les manifestations, provoquées par la hausse des prix de l'essence et de sa taxation.

«Il y a une France qui n’a pas pu trouver sa place dans l’histoire européenne. Notre gouvernement amènera tout le monde à la table et sera plus sensible aux problèmes et aux points de vue des Français», a déclaré Griveaux.

Des milliers de manifestants français sont descendus dans les rues et routes des villes et campagne françaises, dont la capitale, Paris, pour protester contre la hausse des prix de l'essence et la hausse des taxes, entre autres griefs causés par l'action de l'exécutif français.

Certaines manifestations ont dégénéré, les forces de sécurité ayant utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, notamment le long des Champs-Élysées à Paris.

Jusqu'à présent, au moins deux personnes ont été tuées et plus de 750 personnes blessées, dont 136 agents de sécurité, et 693 personnes ont été arrêtées au cours de manifestations qui durent depuis plus d'une semaine.

Quelque 106 000 personnes ont pris part à environ 1 600 manifestations à travers le pays, selon le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner.

Des millions de personnes avaient également participé à des manifestations à l'échelle nationale en mai et en juin.

"Cette France attend des réponses à ses colères, cela passe par une nouvelle méthode (il en sera en partie question demain) mais pas par un changement de cap", a souligné Emmanuel Macron en introduction du conseil des ministres, selon Benjamin Griveaux.

 

 

Yusuf Özcan, Seyit Ahmet Aytaç, Marc Chenault, Ümit Dönmez
Photographie : Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, à la sortie du Cabinet ministériel, le 21 novembre 2018, au Palais de l'Élysée, à Paris, en France, le 21 novembre 2018
Par Mustafa Yalçın - Agence Anadolu (archive)

 

France, «Gilets jaunes» : Le bilan passe à deux morts et 530 blessés (21 novembre 2018)

France : Une personne morte dans les manifestations des «gilets jaunes» (17 novembre 2018)

 


 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

16 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]