« Répression policière » sur le #ContreG7

Selon un témoin sur place, "des centaines de personnes sont prises au piège" et le "matériel de protection de plusieurs photo-journalistes (...) a été retiré"

 

La députée de La France Insoumise, Clémentine Autain, et plusieurs médias indépendants ont fait état, vendredi soir, d’une "répression policière en cours" visant les participants au sommet du Contre G7 près de Biarritz (sud-ouest).

"Inquiétude sur une répression policière sur le camp du #ContreG7. Je m'y rends", a publié la députée sur son compte Twitter.

Dès le début de la soirée, l’organe de presse Le Média a diffusé, sur ses réseaux sociaux, plusieurs images des faits, dénonçant une "intervention policière au campement du #contresommetG7 à coups de flash-ball et de grenades lacrymogènes".

Selon un témoin sur place, "des centaines de personnes sont prises au piège" et le "matériel de protection de plusieurs photo-journalistes (...) a été retiré".

La même source indique qu’au moins dix personnes ont été blessées au cours de la soirée.

Si les causes exactes de cette intervention ne sont pas connues à cette heure, les témoins affirment que rien ne justifiait une telle opération.

Pour mémoire, le Contre G7 est organisé par plusieurs dizaines d’associations et d’organisations pour protester contre le sommet du G7 qui s’ouvre ce samedi à Biarritz, sous la présidence d’Emmanuel Macron.

 

 

Fawzia Azzouz

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: France, france sécurité, france police, G7

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]