France / Tentative d’assassinat de l’imam de Brest : le tireur s’est suicidé

L’homme armé qui a tiré sur l’imam de Brest, Rachid El Jay et un membre de son équipe, s’est suicidé d’une balle dans la tête, a rapporté la presse française.

 

 

 

Le tireur qui avait pris la fuite après la fusillade, avait très rapidement été identifié par les enquêteurs, selon les informations de la radio RTL.

Le journal en ligne "Le Télégramme" a indiqué également que l’auteur de la tentative d’assassinat a revendiqué l’attaque sur son compte Facebook avant qu’il ne soit désactivé.

L’enquête s’oriente vraisemblablement vers les sphères d’extrême-droite et des lettres complotistes et incohérentes ont été retrouvées en sa possession.

L’imam de la mosquée de Pontanézen à Brest, Rachid Eljay, a été blessé par balle, jeudi après-midi, ainsi que l’un des fidèles du lieu de culte, a-t-on appris de source concordante.

Un ou plusieurs hommes armés ont tiré sur la mosquée de Brest et ont pris la fuite en voiture, vers 16h30 locale, a déclaré un proche de l'Imam à Anadolu, sous couvert d'anonymat.

Le célèbre imam de Brest, Rachid Eljay, et l’un des fidèles de la mosquée ont été blessés lors de la fusillade.

Rachid Eljay est l’un des imams français les plus suivis par la jeunesse musulmane de France. Il comptabilise 760 mille abonnés sur sa chaîne YouTube et plus d’un million sur son compte Facebook.

Depuis plusieurs années, il est régulièrement pris à partie par des politiciens français qui l’accusent d’être rigoriste.

Parallèlement à cette fusillade, une étrange lettre a été envoyée aux médias, jeudi par un jeune garçon qui explique avoir reçu l’ordre « d’égorger l’imam de Brest Rachid El Jay», a rapporté la correspondante d'Anadolu ayant consulté ledit document.

Pour l’heure, aucun élément ne permet de dire avec certitude si ces deux éléments sont liés.

Le ministre français de l’intérieur, Christophe Castaner, a confirmé via Twitter que les services de police «sont mobilisés pour interpeller l'auteur des coups de feu qui ont blessé 2 personnes, devant la mosquée de Pontanézen, à Brest», précisant avoir « demandé aux préfets de renforcer la surveillance des lieux de culte dans le pays. »

 

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: France, Mosquée, Brest

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]