Les partisans du PKK attaquent les manifestants franco-turcs à Paris

Des partisans et sympathisants du groupe terroriste blessent au moins 5 personnes, dont des femmes et des enfants.

 

F. Esma Arslan - AA - Paris - Ümit Dönmez pour actualite-news.com et Radio MIT - France - Des manifestants Franco-Turcs protestant contre le terrorisme, dont celui du PKK ("Parti des Travailleurs du Kurdistan") ont été attaqués, dimanche, par les partisans de ce groupe, dans la capitale française.

Au début d'un rassemblement à Paris, constitué de citoyens français, dont des citoyens français de familles turques, unis contre le terrorisme sans distinction aucune, la foule a été attaquée par un groupe pro-PKK avec des bâtons de fer, selon des témoignages et photos prises par les manifestants.

Au moins cinq personnes, dont des femmes et des enfants, ont été blessées dans l'attaque.

Selon les témoins, le groupe avait pour objectif de dissuader les manifestations antiterroristes dans la ville française.

Plusieurs pays européens sont critiqués, depuis des années, par la diaspora turque ainsi que la diplomatie pour n'avoir pas agi contre le PKK.

Outre la France - où la Justice lutte assez efficacement contre le PKK, sous la direction du Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve - ce groupe terroriste est également actif dans des pays de l'UE tels que l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède et la Grèce.

Cette manifestation a été dépeinte par certains media français comme une "manifestation pro-Erdogan" et les sympathisants et partisans du PKK ont été décrits comme des "manifestants anti-Erdogan".

Ce rassemblement ne représentait aucune étiquette politique turque, française, ou d'autres nations, selon les organisateurs. Il s'est voulu "uni, universel, contre le terrorisme partout dans le monde, sans distinction aucune" selon une déclaration commune des dizaines d'associations françaises, franco-turques, franco-algériennes, franco-marocaines, franco-tunisiennes... présentes à ce rassemblement.

Le PKK ("Parti des Travailleurs du Kurdistan") est listé en tant qu'organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne.  Le groupe a repris sa campagne armée de trente ans contre l'État turc en juillet 2015.

Depuis lors, les attaques terroristes du PKK ont tué plus de 800 membres des Forces de l'ordre. Elles ont également coûté la vie à plus de 350 civils, dont une centaine d'enfants. Au moins 8600 terroristes du PKK ont été tués dans les opérations de l'armée, dans la même période.

Nous remercions Fatma Esma Arslan (Journaliste, correspondante, reporter et  photographe pour l'Agence Anadolu) ainsi que Selçuk Demir, avocat à Paris, pour leurs images, que nous avons réunis dans le diaporama suivant.

 
 
 

 

 

 

Manifestation contre le soutien au terrorisme du PKK Paris 20 novembre 2016 Affiche Drapeau français par Ümit Dönmez

 

Mots-clés: France, Turquie, politique france, france turquie, turquie france, justice france, Actualité France, pkk, france politque, diplomatie france turquie, daech, terrorisme turquie, turquie solidarité, turquie diplomatie, turquie étranger, diplomatie turquie, Actualité Turquie, pkk terroriste, turquie terrorisme, turquie sécurité, Turquie actualité, pkk europe, pkk soutien, Belgique, Bruxelles, terrorisme belgique, belgique actualité, belgique pkk, europe pkk, turquie belgique, turquie union européenne, Maelbeek, attentat terroriste bruxelles, actualité belgique, Ümit Dönmez, france diplomatie, france protestation, turquie pkk, daech turquie, turquie justice, france police, europe turquie, turquie europe, belgique diplomatie, pkk france, Fatma Arslan Esma, propagande pkk, Radio MIT, Selçuk Demir

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]