France / Attentats de Christchurch : le CFCM porte plainte contre Facebook et YouTube



Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a déposé plainte, lundi, contre Facebook et YouTube pour avoir autorisé la diffusion des vidéos du double attentat de Christchurch, ont rapporté les médias français.

L’institution pointe les deux géants des réseaux sociaux pour avoir permis la « diffusion de message à caractère violent incitant au terrorisme ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine susceptible d'être vu ou perçu par un mineur ».

Vendredi 15 mars, pendant 17 longues minutes, le terroriste Brenton Tarrant a diffusé en direct sur Facebook la vidéo du massacre de 50 musulmans dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Cette vidéo a été largement reprise et diffusée notamment sur YouTube par des dizaines de milliers d’internautes.

Dans sa plainte, le CFCM rappelle que « ces réseaux sociaux engagent leurs responsabilités pénales en raison de la gravité du crime et des conséquences psychologiques chez les plus jeunes », a rapporté BFMTV.

L’organisation ajoute, par ailleurs, que « les dispositifs mis en place par ces réseaux sociaux ne garantissent pas l'impossibilité matérielle pour les mineurs d'en prendre connaissance » et précise que « le défaut de célérité de Facebook pour supprimer la vidéo litigieuse a eu pour conséquence sa publication sur YouTube peu de temps après le direct ».

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]