Une ONG française demande la libération de femmes syriennes emprisonnées

Une ONG française demande la libération des femmes syriennes emprisonnées

Le Conseil international pour la justice, l'égalité et la paix appelle tout le monde à plaider en faveur des femmes et des enfants syriens emprisonnés.

 

Une organisation non gouvernementale basée à Strasbourg a appelé samedi à la libération «immédiate» des femmes et des enfants dans les prisons syriennes «sans aucune condition».

"Nous invitons tous les citoyens du monde qui ont une conscience à prendre la parole jusqu'à la libération des derniers enfants et femmes syriens", a déclaré le Conseil international pour la justice, l'égalité et la paix (COJEP) dans un communiqué.

Il a noté que tous les textes religieux et moraux respectent l'éthique humaine et la vie même en temps de guerre.

«Il y a eu de nombreux crimes de guerre en Syrie», est-il précisé, ajoutant que les forces pro-Assad avait utilisé le viol comme une arme contre les femmes et qu'elles continuaient de le faire.

«Certaines femmes ont été arrêtées au cours de leur grossesse et ont accouché dans les lieux où elles étaient gardées. Ces femmes sont emprisonnées avec leurs enfants.

La déclaration a souligné qu’il n’y avait pas d’autre choix que la paix et que tout le monde méritait de vivre dans l’honneur sans être torturés ni opprimés, sans distinction de religion, de langue, de race ou de couleur de peau.

«Nous soutenons le "Mouvement de Conscience" pour la liberté des femmes et des enfants emprisonnés en Syrie», ajoute la déclaration.

Le mouvement est une alliance de personnes, de groupes de défense des droits et d'organisations cherchant à obtenir une action urgente en faveur de la libération des femmes et des enfants dans les prisons de la République arabe syrienne de Bachar al-Assad.

Selon le mouvement, plus de 13 500 femmes ont été emprisonnées depuis le début du conflit syrien en mars 2011, tandis que plus de 7 000 femmes sont toujours en détention, où elles sont soumises à la torture, au viol et à des violences sexuelles.

Le Mouvement de la conscience a été créé l'année dernière après qu'un convoi international composé de femmes a fait la une des journaux en sensibilisant les gens sur les violences infligées aux femmes emprisonnées par le régime d'Assad.

 

 

Bayram Altug, Sena Güler, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]