Le parlement macédonien approuve le changement de nom du pays

Le parlement macédonien approuve le changement de nom du pays

Le Parlement approuve l'amendement constitutionnel visant à changer le nom du pays en la «République de Macédoine du Nord».

 

Le Parlement macédonien a approuvé vendredi un amendement constitutionnel visant à changer le nom du pays en République de Macédoine du Nord.

Quatre-vingt-un législateurs ont voté en faveur des amendements constitutionnels.

L’approbation de l’amendement constitutionnel nécessitait l'acceptation de la majorité des deux tiers, soit 80 des 120 membres du Parlement.

Le changement constitutionnel entrera en vigueur lorsque le président Gyorge Ivanov le ratifiera.

En juin 2018, la Grèce et la Macédoine ont signé l'accord Prespa, aux termes duquel la Macédoine doit désormais s'appeler République de Macédoine du Nord et la Grèce doit renoncer à son opposition à l'adhésion de la Macédoine à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et à l'adhésion à l'Union européenne (UE).

Par ailleurs, le Premier ministre grec Alexis Tsipras avait précédemment annoncé son intention de soumettre cet accord au Parlement grec en janvier.

En octobre dernier, la Macédoine est allée au référendum, le vote n'ayant pas atteint le seuil de participation.

Seuls 36,08% des 1,8 million d'électeurs ont participé au référendum pour renommer la Macédoine, alors que la loi requiert une participation d'au moins 50% plus un vote pour que le référendum soit valide.

Deux questions ont été posées aux électeurs lors du référendum. "Etes-vous favorable à l'adhésion à l'OTAN et à l'UE et à l'acceptation de l'accord de nom entre la République de Macédoine et la Grèce?"

La Grèce, qui fait partie des deux pays depuis des décennies, s’oppose depuis longtemps au nom officiel de la Macédoine, car elle a une province appelée Macédoine dans le nord du pays.

En raison des objections d'Athènes, le différend a été l'un des principaux obstacles aux ambitions de la Macédoine de rejoindre l'OTAN et l'UE.

Les négociations entre la Macédoine et la Grèce se sont récemment accélérées alors que le nouveau gouvernement à Skopje cherche à obtenir des résultats dans sa tentative de rejoindre les deux organisations.

La question du nom empêche la Macédoine d’adhérer à l’UE et à l’OTAN depuis l'indépendance du pays en 1991.

La reconnaissance internationale de la Macédoine a été finalisée en avril 1993, lorsque le pays a été unanimement accepté en tant que membre de l'Assemblée générale des Nations unies, mais a été admis au nom de l'ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM)("FYROM" en anglais) sous la pression de la Grèce.

Malgré le différend entre Athènes et Skopje, de nombreux pays, dont la Turquie, reconnaissent le pays sous le nom de Macédoine.

 

Dzihat Aliju, Talha Öztürk, Can Erözden, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


SÉLECTION D'ACTUALITÉ RELATIVE À LA MACÉDOINE EN 2018

Grèce : Le MAE démissionne sur fond de polémique macédonienne (17 octobre 2018)

Aujourd'hui dans les Balkans (9 septembre 2017)

Changement du nom de la Macédoine en «Macédoine du nord» : Le parlement approuve (20 juin 2018)

La Grèce et la Macédoine résolvent le conflit de dénomination (12 juin 2018)

Le président macédonien reçoit un doctorat honorifique en Turquie (11 mai 2018)

Journée nationale de la souveraineté et de l'enfance : Skopje, Macédoine (23 avril 2018)

Albanie, Macédoine : Recommandations de pourparlers pour intégrer l'UE (18 avril 2018)

Macédoine: Une intégration au sein de l’UE est une priorité (2 juillet 2016)

 



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE



 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]