La loi allemande sur l'immigration menace la population des Balkans

La loi allemande sur l'immigration menace la population des Balkans

La nouvelle loi qui devrait entrer en vigueur en 2019 permettra aux citoyens des pays des Balkans d'être employés en Allemagne.

 

La nouvelle loi allemande sur l'immigration, qui devrait être adoptée pour compenser le déficit de main-d'œuvre qualifiée dans le pays, entraînerait de graves pertes de population dans les pays des Balkans.

Les personnes vivant dans les pays pauvres des Balkans estiment que la loi entraînera un exode des cerveaux et un déficit de main-d'œuvre qualifiée dans la région des Balkans.

La loi qui devrait entrer en vigueur en Allemagne le 1er janvier 2019 permettra aux personnes des pays des Balkans d'être employées en Allemagne. Beaucoup d'habitants de la région l'attendent avec impatience.

Dans le même temps, l'ambassade d'Allemagne à Sarajevo a signalé que la loi était en phase de préparation et qu'il était trop tôt pour en évaluer les détails.

 

"La Bosnie-Herzégovine sera en danger"

La directrice de l'Union Européenne pour l'intégration de la Bosnie-Herzégovine, Mirhunisa Zukic, a estimé que l'entrée en vigueur de la nouvelle loi entraînerait un grave danger pour la Bosnie-Herzégovine.

"Nous allons perdre un grand nombre de personnes qualifiées, notamment des ingénieurs. Environ 170 000 personnes ont déjà quitté la Bosnie-Herzégovine au cours des cinq dernières années", a déclaré Zukic.

Zukic a ajouté que la loi obligerait également les personnes qui sont retournées dans leur pays après la Guerre de Bosnie à se rendre une nouvelle fois en Allemagne et dans d'autres pays de l'UE.

 

La Serbie perd principalement des travailleurs de la santé

La Serbie est un autre pays de la région qui a des problèmes d’émigration vers les pays de l’UE.

Selon l'Agence serbe du travail, la plus grande migration de la Serbie vers les pays de l'UE provenait d'agents de santé et de chauffeurs routiers.

Selon l'agence, alors que 144 personnes ont émigré de la Serbie vers l'Allemagne en 2018, des ateliers sont organisés dans différentes villes - notamment dans la capitale, Belgrade - sur la vie et le travail en Allemagne.

Miljana Pejic, membre de plusieurs organisations de jeunesse, a souligné que les médecins et les infirmières en particulier étaient prêts à émigrer en Allemagne et que la nouvelle loi obligerait ces personnes à quitter la Serbie.

Tadjana Milicevic, préparant son départ pour l'Allemagne, a déclaré qu'elle suivait un programme de maîtrise dans le domaine de la technologie et qu'elle apprenait l'allemand.

"Les conditions en Allemagne sont très bonnes. Ils ont besoin de personnes expertes dans leurs domaines", a déclaré Milicevic.

 

Jeunes migrants du Monténégro et du Kosovo

Le Monténégro - le plus petit pays des Balkans - a également pour problème l’émigration vers l’Allemagne.

L'ambassade allemande à Podgorica a constaté qu'en 2017, 876 personnes ont émigré du Monténégro en Allemagne et ont reçu des autorisations pour travailler dans les domaines de la construction, de la gastronomie et des soins aux personnes âgées.

Almer Mekic, membre de l'association Euromost au Monténégro, a noté qu'environ 7 000 personnes ont migré vers les pays de l'UE au cours des trois dernières années. La majorité de ceux qui ont migré étaient des diplômés universitaires.

Selon les données de l'Agence de développement de l'emploi du Kosovo (APPK), environ 5 000 citoyens kosovars ont émigré en Allemagne en 2017.

 

La Croatie, membre de l'UE, également sur la liste

En dépit de leur appartenance à l'UE, les Croates migrent constamment. Près de 300 000 personnes de Croatie ont migré vers d'autres pays de l'UE depuis 2013, année de son accession à l'Union Européenne.

Tado Juric, auteur du livre "Migration des Croates vers l'Allemagne: perdons-nous la Croatie?",a estimé que les Croates avaient émigré parce qu'ils se sentaient "inutiles" dans leur propre pays et non à cause de la pauvreté.

Les Croates sont très satisfaits des conditions de vie en Allemagne, a ajouté Juric.

 

Almir Terzic, Stipe Majic, Bojana Stojanovic, Adel Omeragic, Zulfiya Yakup, Lejla Biogradlija, Talha Öztürk, Kübra Chohan, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

Le chef de l'UE met en garde contre la guerre dans les Balkans s'ils sont négligés par le bloc
Aujourd'hui dans les Balkans (Photos)
Le deuxième Sommet des Balkans débute dans la capitale turque
Erdogan: L'Occident ne peut pas supporter la position de la Turquie dans les Balkans
Erdogan: La Serbie 'pays clé' pour la stabilité dans les Balkans

 


 
 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

20 novembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]