L'extension des négociations à Chypre est impensable selon le président de la RTCN

L'extension des négociations à Chypre est impensable selon le président de la RTCN

Le président chypriote turc Mustafa Akinci dit non à une nouvelle prolongation de 50 ans du processus de négociation chypriote.

 

Nicosie, République turque de Chypre-Nord - Une autre prolongation de 50 ans du processus de négociation chypriote est «impensable», a déclaré lundi le président de la République Turque de Chypre-Nord (RTCN).

«Les Chypriotes turcs ont toujours été favorables à la paix et ont plaidé pour une solution avec le soutien de la Turquie», a rappelé le président de partie turcophone de l'île, Mustafa Akinci, lorsqu'il a reçu le président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement turc, Volkan Bozkir.

Akinci a prévenu que les Chypriotes Turcs ne seraient pas une minorité sur une île gouvernée par des Grecs.

«Les [les Chypriotes] Grecs pensaient que l’île leur appartenait et ils voulaient même rejoindre la Grèce. C'était impossible et donc ça ne s'est pas réalisé.»

Il a signalé que les Chypriotes turcs ne feraient pas partie d'un processus sans limite dans le temps et rappelé que l'ONU souhaitait également trouver une solution.

Du côté de la "Mère-Patrie", Bozkir a déclaré que la Turquie était déterminée à se tenir aux côtés de la RTCN.

Rappelant les négociations de Crans-Montana pour une solution chypriote en juillet 2017, Bozkir a noté que leurs conclusions avaient créé une incertitude et un environnement de déception.

«Le souhait des Chypriotes grecs de faire des Chypriotes turcs un groupe minoritaire en rendant le processus long a été observé de manière concrète», a avancé Bozkir.

Il a ajouté que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, ne voulait pas faire partie d'un processus qui ne donnerait aucun résultat.

Après le coup d’état militaire de 1974, Chypre a été divisée en un État chypriote turc au nord et une administration chypriote grecque dans le sud.

Les négociations sur Chypre ont repris après le "Plan Annan", soutenu par l'ONU en 2004, visant à réunifier les communautés chypriote turque et grecque.

Les pourparlers de réunification - modérés par l’Énvoyé spécial des Nations Unies à Chypre, Espen Barth Eide - ont été lancés en mai 2015 pour discuter d’un règlement permanent du conflit d'intérêts entre les deux parties de l’île divisée de la Méditerranée orientale.

Le statut de l'île n'est toujours pas résolu malgré une série de discussions qui ont repris en mai 2015.

Il y a eu un processus de paix au cours des dernières années, la dernière initiative ayant échoué ayant eu lieu à Crans-Montana, en Suisse, en juillet sous les auspices de la Turquie, de la Grèce et du Royaume-Uni, les États garants de la paix et stabilité sur l'île.

 

Murat Demirci, Sena Güler, Yannick Demoustier, Ümit Dönmez

Photographie :  Agence Anadolu, 17 septembre 2018, Nicosie, République turque de Chypre-Nord

 


 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]