Azerbaïdjan : Un quart de siècle d'occupation arménienne des régions de Fuzuli et Jabrayil

Azerbaïdjan : Un quart de siècle d'occupation arménienne des régions de Fuzuli et Jabrayil

Le 23 août marque le 25e anniversaire de l'occupation des deux anciennes et belles régions de Fuzuli et de Jabrayil par les troupes d'invasion arméniennes qui ont occupé toute la région de Jabrayil [Cəbrayıl] et plus de 90% de Fuzuli, forçant l'exil de plus de 116 000 résidents.

 

Par Rashid Shirinov,  le 23 août 2018

La région de Fuzuli a fait l’objet d’attaques incessantes de la part des forces arméniennes à partir de 1988, date à laquelle l’Arménie a entamé ses revendications territoriales contre l’Azerbaïdjan. À la suite de l'occupation en août 1993, plus de 1 100 résidents azerbaïdjanais de la région ont été tués, 113 ont été pris en otage et 1 450 personnes sont restées handicapées.

Comme dans d'autres territoires azerbaïdjanais envahis, les forces armées arméniennes ont poursuivi, à Fuzuli, la campagne de ruine des monuments culturels et historiques de cette ancienne terre après son occupation. D'anciens monuments historiques d'importance mondiale ont été laissés sous occupation à Fuzuli et nombre d'entre eux sont maintenant détruits.

Le plus célèbre des monuments de Fuzuli est la grotte d'Azykh. Une mâchoire de style néandertalien trouvée en 1968 aurait plus de 300 000 ans et serait donc l’un des plus anciens restes proto-humains trouvés dans cette partie du monde. Des échantillons archéologiques trouvés dans le camp paléolithique d'Azykh ont été présentés à l'exposition du Musée de Paris "Les premiers habitants d'Europe" en 1981.

Maintenant, la grotte d'Azykh ainsi que la grotte de Taghlar sont sous occupation arménienne.

La région de Fuzuli avait une flore et une faune inhabituelles, des sources minérales et était également célèbre pour ses forêts, qui accueillaient des bois précieux. Après l'occupation, les Arméniens ont impitoyablement abattu des arbres, détruisant la nature et pillant les richesses naturelles.

La région de Jabrayil était occupée le même jour. À la suite de la saisie de la région, plus de 350 personnes ont été tuées, 177 personnes ont été handicapées et 91 ont été capturées ou portées disparues. En outre, 72 écoles secondaires, huit hôpitaux, cinq mosquées, deux musées, 129 monuments historiques et 149 centres culturels ont été occupés.

Jabrayil, qui s'étend sur un territoire de 1 050 kilomètres carrés, comptait plus de 60 000 habitants avant l'invasion arménienne. Des domaines tels que la viticulture, l'élevage et la culture de céréales ont joué un rôle essentiel dans l'économie de la région.

De nombreux monuments historiques et archéologiques ainsi que des chefs-d’œuvre d’architecture tels que les ponts de Khudafarin des 12-13ème siècles, la maison de bains du Sultan Majid, la Tour Qız qalası du Mont Diridag, de nombreux tumulus, tombeaux, mosquées, hammams et turbeh sont sous occupation.

Les calculs ont montré que la région avait subi des dommages de 14 millions de dollars à cause de l’occupation arménienne. Quelque 61 100 personnes déplacées de la région sont désormais obligées de vivre dans plus de 2 000 localités dans 58 régions de l’Azerbaïdjan.

Aujourd'hui, le village de Jojug Marjanli, dans la région de Jabrayil, est sous le contrôle total des Forces armées azerbaïdjanaises. La vie est déjà revenue à Jojug Marjanli et toutes les personnes déplacées azerbaïdjanaises estiment que d'autres villages et régions d'Azerbaïdjan seront éventuellement libérés et qu'ils retourneront dans leur pays d'origine.

L’Azerbaïdjan tente de résoudre le conflit du Haut-Karabakh le plus rapidement possible, tandis que l’agresseur arménien fait le contraire en s’efforçant de préserver le statu quo dans le Haut-Karabakh. Actuellement, 20% des territoires azerbaïdjanais restent sous occupation arménienne et plus d’un million de réfugiés et de personnes déplacées doivent vivre loin de chez eux. L'Arménie continue d'ignorer les quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le retrait immédiat du territoire internationalement reconnu de l'Azerbaïdjan.

---

Rashid Shirinov est journaliste d’AzerNews, suivez-le sur Twitter: @RashidShirinov
Suivez AzerNews : @AzerNewsAz
Traduit de l'anglais par Ümit Dönmez

 

 


 






 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]