Des milliers de personnes marchent en Bosnie pour honorer les victimes de Srebrenica

Des milliers de personnes marchent en Bosnie pour commémorer les victimes de Srebrenica

Plus de 6 000 personnes participent à la Marche annuelle de la Paix.

Photographie : Samir Yordamoviç, Agence Anadolu

 

 

Des milliers de personnes du monde entier ont entamé, dimanche, une marche de trois jours en partant de la ville de Nezuk, près de la ville bosniaque de Tuzla, pour commémorer le 23e anniversaire du génocide de Srebrenica.

Plus de 6 000 participants, qui ont commencé à se rassembler dans la ville dès les premières heures du jour, parcourront une distance totale d'environ 100 kilomètres.

La marche se terminera au Mémorial du génocide à Potocari, un village de l'est de la Bosnie-Herzégovine, juste au nord-ouest de Srebrenica, où une cérémonie funéraire et une cérémonie d'enterrement auront lieu pour 35 victimes du génocide dont les corps ou restes des corps ont récemment été retrouvés. Potocari est le lieu où le génocide des Bosniaques de Srebrenica par les forces serbes de Ratko Mladic a débuté en juillet 1995.

Les participants parcourront environ 35 kilomètres chaque jour pour atteindre Potocari dans le cadre de la «Marche de la paix» organisée pour la 13ème fois cette année, et passeront les nuits dans les zones boisées désignées.

Pendant la longue marche, ils recevront également des informations sur le génocide et raconteront les souvenirs des survivants qui ont pris la «route de la mort».

Mario Dolquier, de Belgique, qui a pris part à la marche, a déclaré avoir été informé de celle-ci lors de sa visite au mémorial de Potocari soit le Mémorial du génocide de Srebrenica.

"Je participe pour la première fois à cette marche", a déclaré M. Dolquier.

Kadir Suljic, un garçon de 16 ans originaire de la ville de Gradacac en Bosnie, a déclaré que c'était la première fois qu'il marchait et qu'il était fier de commémorer les victimes du génocide.

Le comité organisateur a noté que la marche pour la paix est devenue un "événement mondial".

Depuis 2005, des milliers de personnes assistent à la «Mars Mira» ("Marche de la paix" en français), qui suit le même chemin forestier que celui utilisé par les Bosniaques lorsqu'ils fuyaient le génocide de Srebrenica. Le chemin de Srebrenica à Tuzla est communément appelé la "Route de la mort".

Srebrenica a été assiégée par les forces serbes entre 1992 et 1995 pendant la guerre de Bosnie. À l'époque, les milices serbes tentaient de s'emparer du territoire des Musulmans et des Croates de Bosnie pour former leur propre État.

Cependant, les troupes serbes dirigées par le général Ratko Mladic, qui fait face à des accusations de génocide à La Haye, ont envahi la zone de l'ONU malgré la présence d'environ 450 soldats néerlandais, des soldats chargés de protéger les civils innocents en tant que soldats de la paix de l'ONU.

Les troupes néerlandaises ont échoué à agir alors que les forces serbes occupaient la région, tuant environ 2 000 hommes et garçons le 11 juillet seulement. Quelque 15 000 hommes de Srebrenica ont fui dans les montagnes environnantes, mais les troupes serbes ont traqué et massacré 6 000 d'entre eux dans les forêts.

Au total, 6 504 victimes sont enterrées au Mémorial du génocide de Srebrenica à Potocari.

 

Talha Öztürk, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

 



 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]