La Grèce accorde le droit d'asile aux putschistes turcs

La Grèce accorde le droit d'asile aux putschistes turcs

La Cour administrative suprême de Grèce décide d'accorder le droit d'asile aux ex-soldats présumés putschistes qui ont fui la Turquie.

Le Conseil d'Etat grec a décidé mercredi d'accorder un droit d'asile aux anciens soldats qui avaient fui la Turquie lors de la tentative de coup d'Etat défaite du 15 juillet 2016.

La Cour administrative suprême de Grèce a évalué l'objection du gouvernement grec au droit d'asile donnée par la Commission grecque de l'asile à Suleyman Ozkaynakci, l'un des anciens soldats turcs.

La décision a créé un précédent pour les sept autres ex-soldats; leur droit d'asile a également été approuvé.

Un comité d'asile grec a accepté en décembre dernier la pétition d'Ozkaynakci, mais plus tard le gouvernement grec a soulevé des objections.

Ozkaynakci a été libéré brièvement après avoir obtenu l'asile mais a été arrêté de nouveau à la lumière des objections du gouvernement.

Statuant sur l'objection, le Conseil d'Etat grec du 19 avril a ordonné sa libération sous contrôle strict jusqu'à ce que les résultats des pétitions d'asile des huit présumés putschistes soient résolus.

Ahmet Guzel, un deuxième ex-soldat turc soupçonné d'être impliqué dans le coup d'Etat défait de juillet 2016, a également été libéré au début du mois.

Suite à la décision de mercredi, deux autres anciens soldats turcs, dont la période de détention maximale de 18 mois a expiré, ont également été libérés. Ils sont détenus dans une maison en dehors d'Athènes avec Guzel et Ozkaymakci, selon les médias locaux.

Les quatre soldats restants doivent également être libérés à la fin du mois, quand leur période de détention expirera, ont rapporté les médias locaux.

Les huit anciens soldats seraient en mesure de voyager en Europe après avoir été libérés.

Les huit anciens militaires turcs ont fui vers la Grèce un jour après le coup d'Etat turc de 2016. Ils sont accusés par les autorités turques d'être impliqués dans le coup d'État et d'être membres de l'Organisation terroriste Fetullah (FETO).

FETO et son leader basé aux États-Unis, Fetullah Gulen, ont orchestré le coup d'État vaincu, le 15 juillet 2016, faisant 250 morts et plus de 2 200 blessés.

 

Furkan Naci Top, Fatih Hafız Mehmet, Yannick Demoustier, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu


 

 


 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]