Grèce: Un Mufti sera jugé pour «usurpation d'autorité»

Grèce: Un Mufti sera jugé pour «usurpation d'autorité»

Un représentant officiel de l'autorité musulmane d'une province du nord-est de la Grèce est accusé "d'usurpation d'autorité" après avoir participé à une cérémonie religieuse en 2016.

KOMOTINI, Grèce (AA) - Ibrahim Şerif, le mufti élu de Komotini (Gümülcine) dans le nord-est de la Grèce, est  poursuivi pour usurpation d'autorité, selon des sources judiciaires.

Les sources, qui ont parlé sous couvert d'anonymat, ont indiqué que le bureau du procureur de la province de Rhodope avait déposé une plainte mardi contre Şerif, qui est accusé d'usurpation d'autorité en assistant à une cérémonie religieuse en 2016.

La première audience aura lieu le 8 mai, ont ajouté les sources.

Şerif, qui est le mufti élu de Komotini - l'une des trois grandes villes de la région de la Thrace occidentale - a déclaré jeudi à l'agence Anadolu que la situation réelle était très différente des allégations de l'accusation.

Il a assisté à l'événement à la demande de ses compatriotes musulmans, a déclaré le mufti.

"Je suis chargé d'organiser un événement religieux, mais en tant qu'autorités religieuses, nous devons fournir des services religieux à ceux qui demandent de l'aide", a-t-il dit.

Şerif a déclaré qu'il avait déjà gagné un procès en 1999 pour la même accusation portée, contre la Grèce après avoir fait appel à la Cour européenne des droits de l'homme, ajoutant que depuis lors il n'y avait pas eu d'accusations criminelles jusqu'à il y a un an.

"Mais l'année dernière, j'ai été convoqué sept fois au bureau du procureur", a-t-il dit.

Şerif a été élu mufti de Komotini en 1990 par la communauté musulmane turque locale.

Les muftis élus de Xanthi Mehmet Emin Ağa et Ahmet Mete ont également été condamnés par les tribunaux grecs pour usurpation d'autorité.

La région de Thrace occidentale, en Grèce, abrite une minorité turque musulmane d'environ 150 000 personnes, où les muftis ont la compétence de décider de questions de famille et d'héritage des musulmans locaux.

La question des élections des muftis est un problème chronique de la minorité musulmane turque depuis 1991.

L'élection des muftis par les musulmans en Grèce a été réglementée dans le traité d'Athènes de 1913 entre la Grèce et l'Empire ottoman et a ensuite été inclus dans la loi grecque 2345/1920.

Cependant, la Grèce a annulé cette loi en 1991 et a commencé à nommer les muftis eux-mêmes.

La majorité des Turcs musulmans dans les villes de Komotini (Gümülcine) et Xanthi (Iskeçe) ne reconnaissent pas les muftis nommés et élisent les leurs, qui ne sont pas reconnus par l'état grec.

 

Mehmet Hatipoglu, Fatih Hafız Mehmet, Ömer Mansur Çolakoğlu, Ümit Dönmez

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]