Turquie-Ukraine : Plus besoin de passeport entre les deux pays

Turquie-Ukraine : Plus besoin de passeport entre les deux pays

Les deux États ont convenu d’offrir à leurs citoyens respectifs la possibilité de se rendre dans l’autre pays sans être munis d’un passeport, mais d’une simple carte d'identité nationale.

 

AA/ Kiev / Ali Cura - Le ministre turc des Affaires Étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a déclaré que son pays et l'Ukraine ont convenu de permettre à leurs citoyens respectifs de se rendre dans l’autre  pays, sans passeport, mais avec une simple carte d’identité nationale.

Çavuşoğlu a ajouté, vendredi, lors d’une conférence de presse conjointe tenue à Kiev, la capitale de l'Ukraine, avec son homologue, Pavlo Klimkine, que les deux États ont convenu d’offrir à leurs citoyens respectifs la possibilité de se rendre dans l’autre pays sans être munis d’un passeport, mais d’une simple carte d'identité nationale. L’objectif étant d’encourager les échanges entre les deux peuples, et de favoriser les visites touristiques mutuelles.

Le ministre turc a souligné le soutien total de son pays à l’égard de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Il a réaffirmé qu’Ankara ne reconnait pas l'annexion de la Crimée par la Russie, la considérant comme «illégale».

Çavuşoğlu a souligné que la priorité de la Turquie en Crimée est d'assurer la présence des Tatars dans leur patrie historique, et de protéger leur identité, leurs droits et leurs intérêts.

Ankara continuera de coopérer étroitement avec l'Ukraine sur cette question, a-t-il noté.

Il a souligné la nécessité de résoudre les problèmes en suspens entre la Russie et l'Ukraine par des moyens pacifiques et les canaux diplomatiques, notant que les accords signés par la Turquie afin de sécuriser et de diversifier ses sources d'approvisionnement énergétiques, ne visent aucun pays.

Sur un autre plan, Çavuşoğlu a déclaré que son pays travaille conjointement avec la Russie sur la question syrienne, "mais les conditions sur le terrain doivent s’améliorer pour que cette coopération aboutisse à un résultat. Il est nécessaire de reprendre le processus de Genève là où il s’est arrêté", a-t-il noté.

Pour sa part, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, a qualifié de « stratégiques » les relations de son pays avec la Turquie, soulignant qu’Ankara n’a pas ménagé ses efforts pour soutenir Kiev sur tous les plans, sur la scène internationale.

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

Mots-clés: Russie, impact pétrole russie, Turquie, turquie russie, Ukraine, actualité ukraine, gouvernement, Gouvernement Ukraine, Parlement Ukraine, Europe, tourisme, Turquie Diplomatie / Relations étrangères, tourisme turquie, voyages turquie, visite turquie, frontière, Kiev, europe guerre, Qualid Filsde Mohamed Chine, Ukraine politique, cavusoglu, russie europe, europe economie, economie europe, turcs europe, europe libre echange, Ukraine Europe, Ukraine Diplomatie - Relations étrangères, ukraine turquie, turquie ukraine, turquie gouvernement, europe diplomatie, Mer Noire, otan europe, otan europe de l'est, europe turquie, tourisme europe, passeport, otan europe du sud, ministère des affaires étrangères, turquie ministère des affaires étrangères, frontières moyen orient, frontières turquie, mer noire diplomatie, Hişam Şabani, europe économie 2017, commerce europe, commerce europe turquie, commerce turquie europe, pavlo klimkine, frontières europe, passeport europe, passeport turquie, passeport mer noire, frontières mer noire, tourisme mer noire

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]