Les Tatars de Crimée commémorent à Ankara les déportations de 1944

Les Tartars de Crimée se rassemblent à Ankara pour commémorer les déportations de 1944

«Aujourd’hui, la Russie répète dans la région la répression et la persécution menées 72 ans auparavant » a affirmé le président de l'Association criméenne de Turquie.

 

 Des centaines de Tatars de Crimée se sont rassemblés, samedi, dans la capitale turque pour commémorer le 72e anniversaire de leur déportation par l’Union soviétique et le second anniversaire de l’occupation de la Crimée.

Le « rassemblement de deuil »  organisé sur la Place Anadolu, à Ankara, a été initié par la Plateforme d’organisations des Tatars de Crimée.

Leur porte-parole et président de l'Association criméenne de Turquie, Tuncer Kalkay a déclaré : « aujourd’hui, la Russie répète dans la région la répression et la persécution menées 72 ans auparavant ».

Kalkay a fait serment que les Tatars de Crimée « poursuivront leur combat » contre « l’invasion injustifiée » de l’Ukraine.

L’ambassadeur ukrainien en Turquie, Sergiy Korsunsky, a quant à lui déclaré à la foule être encore aujourd’hui honteux de voir« que nous n’avons pas pût empêcher l’occupation de la Crimée ».

Mais, a-t-il poursuivi, « le jour où nous serons réunis et où nous mettrons fin à l’occupation est proche ».

Des messages du président turc Recep Tayyip Erdoğan et du ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Çavuşoğlu ont également été lus à la foule.

La Russie a annexé la péninsule de Crimée relevant de l’Ukraine, à l’issue d’un référendum tenu unilatéralement le 16 mars 2014, sans tenir compte des lois internationales.

Les Tatars de Crimée forment une population d'origine turque vivant, dans la péninsule éponyme, mais aussi dans les républiques de l'ancienne Union soviétique, les Balkans et la Turquie.

En 1944, sous Staline, le régime soviétique a déporté les Tatars de Crimée dans les camps de Sibérie et dans les pays turcophones d’Asie centrale, à l’époque sous l’autorité de l’Union soviétique. Leurs terres et leurs maisons ont été confisquées pour «haute trahison». Près de 300 mille Tatars de Crimée sont morts dans les trains de déportation.

Les Tartars de Crimée se rassemblent à Ankara pour commémorer les déportations de 1944
 
 

Seule vidéo disponible de Ankara au moment de la publication de cet article

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

Mots-clés: Russie, turquie russie, rte, erdogan, human rights, Crimée, Tatar, Nadia Akari, Fatjon Prronı, Kasım İleri, russie liberté, russie meurtre, kirim, cavusoglu, russie militaire, russie armée, russie europe, commemoration Tatars' deportation, Tatar Criméen, déportation, déportation des tatars criméens, Tatar de Crimée, tuncer kalkay, Sergiy Korsunsky , soviet, union soviétique, russie génocide, russie nettoyage ethnique, tatars de crimée diplomatie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]