L'Italie exhorte le Venezuela à organiser des élections «démocratiques»

L'Italie exhorte le Venezuela à organiser des élections «démocratiques»

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Italie

De nouvelles élections aideraient le pays déchiré par les manifestations à trouver une "issue", selon le ministre italien des Affaires étrangères.

 

Le gouvernement italien a appelé mardi le Venezuela à organiser de nouvelles élections présidentielles libres et démocratiques.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte et le ministre des Affaires étrangères, Enzo Moavero Milanesi, ont approuvé un texte de résolution sur le Venezuela à la suite d'une réunion dans la résidence du Premier ministre à Rome, et présenté le texte au Parlement.

Lors de son intervention devant l'assemblée, le ministre des Affaires étrangères, Milanesi, a souligné que l’Italie était préoccupée par la situation humanitaire au Venezuela et souhaitait trouver des solutions alternatives.

Il a ajouté que le gouvernement était favorable à une solution pacifique et avait rejeté toutes les formes de violence dans le pays.

Rome ne croit pas que la dernière élection présidentielle au Venezuela ait contribué à la légitimité démocratique du président Nicolas Maduro, a déclaré Milanesi, appelant à des élections démocratiques dès le Venezuela.

Le plus haut diplomate italien a affirmé que les incidents au Venezuela étaient surveillés de près par la communauté internationale.

"Selon le gouvernement, la situation au Venezuela est compliquée et de nouveaux actes de violence pourraient se produire", a-t-il noté, ajoutant que la tenue de nouvelles élections constituerait un "moyen de sortir".

D'autre part, l'Alliance 5 Étoiles, partenaire de la coalition contre l'establishment, a souligné qu'il ne soutenait ni Maduro ni Juan Guaido, le président par intérim autoproclamé du Venezuela.

Lundi, Guaido a envoyé des délégations en Italie et au Vatican, qui ne l'ont pas reconnu comme président par intérim du Venezuela.

La délégation représentant Guaido a rencontré le ministre des Affaires étrangères, ainsi que le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, avant de se rendre à la Cité du Vatican.

En s'abstenant ouvertement de soutenir Guaido, l'Italie a empêché l'Union européenne de publier une déclaration commune reconnaissant la "présidence par intérim" de Guaido.

Des manifestations secouent le Venezuela depuis le 10 janvier, date à laquelle le président Nicolas Maduro a été investi pour un second mandat à la suite d'un vote boycotté par l'opposition.

Les tensions se sont accrues lorsque le chef de l’opposition Guaido s’est déclaré président par intérim le 23 janvier, une initiative soutenue par les États-Unis et de nombreux pays d’Europe et d’Amérique latine.

La Russie, la Turquie, la Chine, l’Iran, la Bolivie et le Mexique soutiennent Maduro jusqu'à présent.

 

 

Senhan Bolelli, Ali Murat Alhas, Ahmet Salih Alacacı, Ümit Dönmez

 

Photographie : Le ministre italien des Affaires étrangères, Enzo Moavero Milanesi

Par Sefa Karacan - Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer