Aliyev: l’Arménie ignore les résolutions du Conseil de Sécurité

Le Président de l'Azerbaïdjan reproche à la communauté internationale de ne pas faire de pression sur Erevan en vue de mettre fin à son occupation du Haut-Karabagh.

AA / Bakou / Roslan Rahimov - Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, a accusé, mardi, le gouvernement d’Erevan d’ignorer les résolutions du Conseil de Sécurité qui ordonnent de mettre fin à l’occupation du district du Haut-Karabagh ainsi que des autres provinces azerbaïdjanaises environnantes.

Dans son discours prononcé à l’occasion du 7e forum mondial sur l'Alliance des civilisations, tenu à Bakou, Aliyev a reproché à la communauté internationale de ne pas faire assez pour obliger l’Arménie à respecter ces résolutions.

«L’Arménie ne respecte pas ces résolutions. En même temps, la communauté internationale ne fait pas de pression sur Erevan pour mettre fin à l’occupation.Certaines résolutions du Conseil de Sécurité sont mises en œuvre au bout de quelques heures, mais dans notre cas les résolutions attendent depuis plus de vingt ans. Le problème du Haut-Karabagh doit être résolu selon les dispositions du Droit international et dans le cadre de l’unité du territoire azerbaïdjanais», a-t-il déclaré. 

Aliyev a ajouté que l’Arménie occupe 20% du territoire de son pays et qu’elle avait contraint un million d’Azerbaïdjanais à quitter leurs régions.

«Le peuple azerbaïdjanais était victime d’une purification ethnique. L’Arménie a détruit les mosquées, les cimetières et tout le patrimoine archéologique dans les régions occupées, tandis que nous, nous avons restauré une église arménienne au centre de Bakou et nous assurons sa protection», a-t-il poursuivi.

A propos du 7e forum mondial sur l'Alliance des civilisations, le chef d’Etat azerbaïdjanais a rappelé, dans son discours, que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et l’ancien Premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, étaient à l’origine de l’idée de l'Alliance des civilisations.

L’Arménie occupe le district du Haut-Karabagh (Ouest de l’Azerbaïdjan) depuis 1992. Une crise perdure entre les deux pays depuis la fin de l’époque soviétique lorsque des séparatistes se sont emparés du district en question au terme d’une guerre sanglante qui avait fait 30 mille victimes.

En dépit de la poursuite de négociations entre les deux pays depuis la proclamation d’un cessez-le-feu en 1994, des accrochages armés se produisent de temps à autre aux frontières des deux pays laissant planer les menaces d’une nouvelle guerre, dès lors que les deux pays n’ont pas signé de traité de paix.


 

 

 

Azerbaijan Armenia

 


 

Mots-clés: Basher Al-Bayati, Saida Charafeddine, Arménie, Azerbaïdjan, azerbaidjan arménie, Karabagh, aliev, aliyev, Ruslan Rehimov, azerbaidjan diplomatie, Roslan Rahimov, Azerbaïdjan ONU, Arménie ONU, Caucase

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]