Poutine : Washington a une «certaine responsabilité» dans la disparition de Khashoggi

Poutine : Washington a une «certaine responsabilité» dans la disparition de Khashoggi

Il s’agit d’un premier commentaire du président russe sur la disparition du journaliste saoudien.

 

Le président russe, Vladimir Poutine, a estimé, jeudi, que Washington porte une "certaine responsabilité" dans la disparition du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, dans la mesure où il résidait aux États-Unis.

Poutine s’exprimait dans le cadre du Forum "Valdaï", qui se tient jeudi soir dans la ville russe de Sotchi. Il s’agit d’un premier commentaire du locataire du Kremlin sur l’Affaire Khashoggi.

Poutine a appelé à attendre les résultats de l'enquête officielle lancée après la disparition du journaliste avant d’entreprendre des démarches susceptibles de détériorer les relations avec l’Arabie saoudite, a rapporté l’agence de presse russe "Sputnik".

"Khashoggi résidait aux États-Unis et non pas en Russie […]. En ce sens, Washington porte, bien sûr, une certaine responsabilité dans ce qui lui est arrivé", a affirmé le président russe cité par la même source.

Et Poutine de conclure : "Nous ne pouvons détériorer nos relations avec le Royaume saoudien à moins de disposer de faits concrets (…) La disparition de Khashoggi est certes regrettable, mais nous devons comprendre ce qui s'est passé".

Khashoggi a été vu pour la dernière fois le 2 octobre. Il était entré au consulat saoudien à Istanbul et n'a jamais été vu sortir. Depuis, la probabilité de son meurtre à l'intérieur du consulat est de plus en plus renforcée, notamment par l'incapacité des autorités saoudiennes de prouver son départ.

Plus tôt lundi, des responsables turcs et saoudiens sont arrivés au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul après l'ouverture d'une enquête conjointe sur le sort du journaliste disparu.

Les autorités saoudiennes doivent encore expliquer clairement ce qui est arrivé à Khashoggi. Riyad fait face à une réprobation internationale et plusieurs pays - notamment la Turquie, les États-Unis et le Royaume-Uni - insistent pour que le mystère soit élucidé le plus tôt possible.

 

Mona Saanouni, Leila Thabti

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

20 novembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]