L'aide du prince Salman a été vu entrer dans le consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul

L'aide du prince Salman a été vu entrer dans le consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul

Maher Abdulaziz Mutreb, compagnon fidèle du prince héritier d’Arabie saoudite, a été photographié entrant dans le consulat saoudien en Turquie.

 

Des photos publiées jeudi montrent un proche compagnon et assistant du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman entrant dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul quelques heures à peine avant que le journaliste Jamal Khashoggi ne disparaisse à l'intérieur le 2 octobre 2018.

Le journal turc «Sabah» a publié les photographies horodatées, tirées d'une séquence de surveillance, montrant Maher Abdulaziz Mutreb devant le consulat d'Arabie saoudite à 9h55, heure locale, devant la résidence du consul d'Arabie à 16h45, dans un hôtel 5 étoiles à 15 heures et finalement à l'aéroport à 17h58.

Les photos sont les éléments de preuve des plus notables à ce jour qui relient l'assassinat présumé de Khashoggi à la plus haute autorité de la famille royale saoudienne.

Mutreb a été affecté en tant que diplomate à l'ambassade d'Arabie saoudite à Londres en 2007 et a souvent été vu sur des photographies aux côtés du prince Salman aux États-Unis, en Espagne et en France.

Khashoggi, un ressortissant saoudien et chroniqueur du Washington Post, a été vu pour la dernière fois dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre. De plus en plus de preuves indiquent que le journaliste a été tué et démembré par des ressortissants saoudiens qui se sont rendus à Istanbul le même jour.

Selon le New York Times, Mutreb faisait partie des quinze Saoudiens, dont plusieurs responsables, qui sont arrivés à Istanbul et ont visité le bâtiment alors que Khashoggi était toujours à l'intérieur.

Les autorités saoudiennes n’ont pas encore donné d’explication claire sur le sort de Khashoggi, alors que plusieurs pays - notamment la Turquie, les États-Unis, l'Alemagne, la France et le Royaume-Uni - ont exprimé le souhait que la question soit élucidée le plus rapidement possible.

Le New York Times a rapporté jeudi que le gouvernement saoudien avait l'intention d'assigner le meurtre de Khashoggi au général Ahmed al-Assiri, conseiller du prince héritier, Mohammed bin Salman.

 

Umar Farooq, George Albert Bernard
Photographie : Archive, Agence Anadolu

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]