Les forces armées turques neutralisent deux terroristes recherchés du PKK

Les forces armées turques neutralisent deux terroristes recherchés du PKK

Le ministère de l’Intérieur rapporte que Firat Dagdelen, dans la liste grise des personnes recherchées, a été «neutralisé» le 13 septembre dans la région de Bingol.

 

Un terroriste du PKK, dont le nom figurait dans la catégorie grise de la liste des personnes recherchées par le ministère de l’Intérieur de la Turquie, a été "neutralisé" le 13 septembre dans une opération antiterroriste dans l’est du pays.

Le ministère a rapporté dans un communiqué que Firat Dagdelen, nom de code Servan Cevlik, avait été "neutralisé" lors d'une opération dans la province de Bingol.

La liste des personnes recherchées est divisée en cinq catégories de couleur, le rouge regroupant les plus recherchées, suivi du bleu, du vert, de l’orange et du gris.

Les autorités turques utilisent souvent le terme "neutralisé" dans leurs déclarations pour signifier que les terroristes en question se sont rendus ou ont été capturés ou tués.

Plus tard, le ministère a déclaré qu'un autre terroriste recherché, membre du PKK, Sabri Kartal, figuraat également sur la liste grise, avait été arrêté lors d'une opération dans le district de Yuksekova, dans la province de Hakkari, dans le sud-est de la Turquie.

Kartal était recherché pour être un membre actif d'une organisation terroriste armée.

Le PKK ("Parti des travailleurs du Kurdistan") est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de quatre décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Autres actualités de la lutte contre le terrorisme du PKK

 

Les forces turques "neutralisent" 4 terroristes du PKK

Au moins quatre terroristes du PKK ont été "neutralisés" lors d'opérations aériennes dans la région de Bitlis, dans l’est de la Turquie, et dans le nord de l’Irak.

Auparavant, le ministère de l'Intérieur avait déclaré que deux terroristes avaient été "neutralisés" dans l'opération lancée dans les zones rurales de la ville d'Olek, à Bitlis.

Le ministère a déclaré que l'opération se poursuivra.

Plus tard, l’état-major turc a déclaré sur Twitter qu’une opération aérienne avait été menée dans la région de Zab, au nord de l’Irak, où deux terroristes avaient été «neutralisés».

 

Les services de renseignement turcs capturent 9 terroristes du YPG / PKK en Syrie

Ces terroristes ont été impliqués dans une attaque qui a tué 2 soldats turcs lors de l'opération «Rameau d'olivier» à Afrin.

Le Service national de renseignements turc (MIT) a amené vendredi en Turquie neuf terroristes YPG / PKK, responsables de l’attaque qui a tué deux Mehmetçik (soldats turcs) lors de l’opération «Rameau d'olivier» dans le nord de la Syrie, selon le gouverneur.

Les terroristes ont été interpellés lors d'une opération conjointe du MIT et des forces de gendarmerie turque dans la ville syrienne d'Afrin. Ils ont été emmenés dans la région turque de Hatay, frontalière à la Syrie, selon Erdal Ata lors d'une conférence de presse.

Ils ont été impliqués dans l'attaque terroriste du 23 janvier 2018 dans le quartier de Rajo à Afrin qui a tué le lieutenant Oguz Kaan Usta et le sergent spécialiste Mehmet Muratdagi.

Les terroristes avaient emporté avec eux le corps du lieutenant qui ne pouvait être retrouvé qu'après 58 jours.

Ata a indiqué que les terroristes avaient été capturés conformément aux aveux d'un terroriste syrien du PKK, identifié par les initiales M.C. et arrêté par les forces de sécurité turques le 3 septembre 2018 à Rajo.

"Nous savons qu'il y a d'autres noms impliqués dans l'incident. Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour les obtenir", a déclaré Ata.

Le 20 janvier, la Turquie a lancé l’Opération «Rameau d'olivier» afin de déloger les terroristes du YPG / PKK et de Daech d’Afrin. Le 18 mars, les Forces armées turques (TSK) et l’Armée syrienne libre (ASL) ont libéré le chef-lieu du district d’Afrin.

L’agence de renseignement turque a emmené mercredi Yusuf Nazik - un des principaux responsables de l’attentat de Reyhanli en 2013 - de la ville portuaire syrienne de Lattaquié en Turquie.

Nazik, 34 ans, qui figurait dans la catégorie bleue de la liste des terroristes recherchés par le ministère de l’Intérieur, a avoué que des services de renseignement syriens avaient découvert la scène du crime avant l’attaque et déplacé des explosifs de Syrie en Turquie.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan") Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Diyar Güldoğan, Sibel Uğurlu, Fatih Hafız Mehmet, Muhammed Boztepe, Ömer Olcay, Mehmet Tosun, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]