La Turquie fustige les critiques sur son refus d'accepter sur son territoire certains observateurs de l'OSCE

La Turquie fustige les critiques sur son refus d'accepter sur son territoire certains observateurs de l'OSCE

Refuser l'entrée de deux législateurs européens est le droit souverain de la Turquie contre les observateurs électoraux biaisés.


Deux parlementaires européens, qui se sont vu refuser l'entrée en tant qu'observateurs électoraux pour l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), sont bien connus pour leur sympathie pour le groupe terroriste PKK et leur position fanatique anti-Turquie.

Les électeurs turcs iront aux urnes pour les élections législatives et présidentielles le dimanche 24 juin.

Des responsables ont déclaré que la Turquie avait usé de ses droits souverains en refusant l'entrée du législateur allemand, Andrej Hunko et du député suédois, Jabar Amin.

Ces responsables ont déclaré que Hunko avait mené plusieurs campagnes pour retirer le PKK de la liste allemande d'organisations terroristes et qu'il avait partagé des photos de sa personne prises avec des drapeaux du PKK malgré l'interdiction par les lois allemandes sur l'utilisation des symboles du groupe terroriste.

Ankara est convaincue qu'ils ne pourraient pas accomplir leur mission en tant qu'observateurs électoraux impartiaux en raison de leur fort soutien au groupe terroriste et leur fanatisme anti-Turquie, selon les responsables.

Hunko avait également œuvré pour l'annulation des lois allemandes qui interdisent les symboles des ONG affiliées au PKK.

Hunko s'était également rendu en Turquie lors du référendum constitutionnel de l'année dernière en tant qu'observateur des élections à l'OSCE. Mais en tant qu'observateur supposé impartial, Hunko avait participé à plusieurs réunions dans le but d'influencer les citoyens turcs à voter «Non» lors du référendum.

Le parquet de Berlin avait ouvert une enquête contre Hunko et dix autres députés accusés d'avoir violé l'interdiction du PKK en 2014.

Les autorités turques ont contacté Hunko alors qu'il embarquait à bord d'un vol en direction de la Turquie à Vienne en Autriche et l'ont informé que la Turquie ne voulait pas qu'il mette les pieds sur le sol turc et qu'il serait renvoyé de l'aéroport s'il prenait le vol.

Hunko a annulé sa visite et est descendu de l'avion.

Le député suédois Jabar Amin est également connu pour ses activités anti-Turquie.

Il mène des campagnes anti-Turquie en accusant l'armée turque, le président Recep Tayyip Erdogan et d'autres responsables turcs de commettre des crimes de guerre.

À une occasion, il a déposé une plainte auprès du bureau du procureur international de Stockholm, demandant que Erdogan et d'autres responsables turcs soient jugés devant des tribunaux internationaux. Il a également soumis un projet de résolution au parlement suédois à la recherche d'un objectif similaire.

Amin a également écrit des articles dans les médias suédois appelant à l'attribution du prix Nobel de la Paix au chef emprisonné de l'organisation terroriste PKK, Abdullah Ocalan.

Il avait également fait du lobbying en faveur du groupe terroriste YPG - la branche syrienne du PKK - en Suède et rendu visite à plusieurs politiciens et officiels avec les soi-disant commandants des YPG à ses côtés. Il a également permis à Salih Muslim, l'un des dirigeants des YPG, d'être accueilli au parlement suédois.

Amin, qui n'a pas pu être joint avant son départ pour la Turquie, a été informé après son arrivée à Istanbul qu'il ne serait pas autorisé à entrer en Turquie car il manquait de l'impartialité nécessaire pour fonctionner en tant qu'observateur d'élections. Le législateur suédois est rentré chez lui lors d'un vol de retour.

Les responsables turcs ont souligné que la Turquie avait exercé ses droits souverains en empêchant les deux législateurs fanatiques d'entrer dans le pays.

L'OSCE a publié une déclaration critiquant la décision de la Turquie mais affirmant que les États souverains avaient le droit d'interdire à quiconque d'entrer dans leur pays.

 

Barış Seçkin, Sorwar Alam, Mert Bezgin, Ümit Dönmez

Photographie de Andrej Hunko avec le drapeau du groupe terroriste PKK : Archive, Agence Anadolu

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]