Le président turc se rendra dimanche au Royaume-Uni

Le président turc salue les relations fortes avec la Grande-Bretagne

Recep Tayyip Erdogan souligne une forte amitié, des liens commerciaux avec le Royaume-Uni, louant la solidarité britannique à la suite du coup d'Etat de 2016.

"La coopération entre la Turquie et le Royaume-Uni dans la lutte contre le terrorisme est à un stade beaucoup plus avancé que les mécanismes que nous avons avec d'autres partenaires", a déclaré dimanche le président turc Recep Tayyip Erdogan.

S'exprimant lors du dernier jour du 7ème Forum Tatli Dil, Erdogan s'est adressé aux participants et invités de ce forum, un mécanisme visant à renforcer les relations entre la Turquie et le Royaume-Uni.

Erdogan a raconté comment les fondations du Forum avaient été posées en 2011 alors qu'il était premier ministre, avec le premier ministre britannique de l'époque, David Cameron. Il a ajouté que depuis sa création, le forum s'est développé en un groupe de réflexion.

Passant en revue les «près de 500 ans» de l'histoire entre la Turquie et la Grande-Bretagne, Erdogan a cité des points de repère tels que l'invasion de l'Égypte par Napoléon (1789-1801) et la guerre de Crimée (1853-1856).

Erdogan a dit qu'une réplique d'un Nishan ottoman (décoration) décernée par Sultan Selim III au légendaire amiral Lord Nelson pour son service pendant la campagne française en Egypte en 1798 a été placée à l'entrée de la salle où le forum Tatli Dil a eu lieu aujourd'hui, montrant les liens profonds entre les deux pays.


La solidarité britannique

Soulignant la «solidarité sincère» du Royaume-Uni après la tentative défaite de coup d'état du FETO,  en juillet 2016, Erdogan a déclaré: «Nous n'oublierons jamais la solidarité montrée avec notre pays».

"Je remercie tout particulièrement Alan [Duncan] pour cela", a salué Erdogan, ajoutant que les autorités britanniques montraient une position pro-démocratique en rejetant fermement la tentative de coup d'Etat, alors que beaucoup d'autres pays occidentaux ne l'ont même pas condamné.

Le ministre de l'Europe et des Amériques, Alan Duncan, qui s'est rendu en Turquie trois jours seulement après le coup d'État défait, a été le premier officiel européen à manifester son soutien à la Turquie après la tentative de putsch.

 

Un commerce solide

Au sujet du commerce entre les deux pays, Erdogan a rappelé que le Royaume-Uni est le deuxième marché d'exportation de la Turquie et que les deux pays espèrent augmenter le volume du commerce bilatéral de 16 milliards à 20 milliards de dollars.

En ce qui concerne la coopération en matière de défense, le président turc a appelé à la commercialisation conjointe de produits conçus et fabriqués communément, dans des pays tiers.

"La synergie qui se produira lorsque les opportunités opérationnelles de la Turquie et la puissance financière du Royaume-Uni seront réunies apportera de très grands avantages aux deux parties", a-t-il noté.

Erdogan a également déclaré que le tourisme turc était en hausse, laissant derrière lui une période de stagnation, avec 40 millions de touristes attendus cette année.

Erdogan a rappelé que "La Turquie accorde de l'importance à la sécurité de la région euro-atlantique.

"Nous travaillons pour construire une paix durable au Moyen-Orient. Nous visons la stabilité dans des pays comme la Syrie, l'Irak, l'Afghanistan et la Somalie. Nous aimerions voir une lutte commune contre tous types de terrorisme."

 

Daech et l'Islam

Erdogan a rappelé que qualifier le groupe terroriste de Daesh d '"Etat islamique" est une grave erreur, car il fait les plus grands dégâts aux Musulmans. Il a ajouté que les racines du mot "Islam" signifient la paix. "Notre religion est une religion de paix", a dit le président turc.

Il a affirmé que "le Royaume-Uni avec ses nombreux citoyens musulmans et sa structure multiculturelle et pluraliste" comprendrait mieux cette question que de nombreux autres amis et alliés.

 

Partenaire précieux

Erdogan a indiqué qu'il rencontrerait la reine Elizabeth II et le Premier ministre Theresa May lors de sa visite de trois jours au Royaume-Uni, qui a débuté dimanche.

"Le Royaume-Uni est pour nous un partenaire stratégique précieux et digne de confiance et, nous la Turquie, sommes prêts à renforcer notre coopération dans tous les domaines de l'ère post-Brexit", a-t-il déclaré.

"Nous sommes une nation qui n'oublie jamais ses amis qui se tiennent avec nous dans les moments difficiles. La valeur que nous attachons à ces amis qui marcheront à nos côtés aujourd'hui, à la suite d'une nouvelle ère, sera très différente."

 

Ahmet Gürhan Kartal, Marc Chenault, Ümit Dönmez

Photographie :  Kayhan Özer, Agence Anadolu

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]