Londres : Des partisans du PKK attaquent une responsable turque

La maire de la municipalité de Sancaktepe à Istanbul, Seyma Dogucu, a été agressée pendant son séjour à Londres à l'occasion de la réunion de la Fédération internationale des municipalités.

 

Des partisans de l’organisation terroriste PKK ont agressé, samedi à Londres, la maire de la municipalité de Sancaktepe à Istanbul, Seyma Dogucu.

Lors d'une réunion de l'Association internationale des municipalités, Mme Dogucu a déclaré avoir été agressée par des partisans des terroristes, lors de manifestations anti-Turquie

"Nous ne pouvions pas rester silencieux contre les mensonges, les calomnies et les insultes, alors nous ne l'avons pas fait. Je leur ai crié "vous mentez!". Et c’est là qu’ils nous ont attaqués avec des bâtons et nous ont asséné des coups de poing", a déclaré Dogucu.

"Il n'y avait que deux officiers de police avec nous et c'était très insuffisant", a-t-elle ajouté.

"Quelles que soient les conditions, nous continuerons à clamer la vérité au monde entier, forts du leadership de notre président, nous continuerons à nous tenir debout face aux injustices contre notre pays, notre nation et notre président", a-t-elle déclaré sur Twitter.

Vendredi à Oslo, la capitale norvégienne, des partisans de l'organisation terroriste PKK avaient attaqué à coups de pierres, le véhicule d'une famille turque, avec un bébé à bord. La famille revenait d'une manifestation organisée en soutien à l'opération menée par la Turquie dans le nord de la Syrie.

Pour tenter de mettre fin à l'attaque, la police norvégienne a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les partisans du PKK agglutinés autour de la voiture de la famille turque.

La police a par la suite annoncé l’arrestation de deux suspects.

De nombreuses organisations de la société civile turque se sont rassemblées devant l'ambassade de Turquie à Oslo, pour manifester leur soutien à l'opération Source de Paix en Syrie. Des partisans du PKK ont attaqué les participants sur le chemin de leur retour dans leurs foyers.

Lancée le 9 octobre, l’opération Source de Paix a pour objectif d’éliminer les éléments terroristes du YPG / PKK du nord de la Syrie, à l’est de l’Euphrate, afin de sécuriser les frontières de la Turquie, de faciliter le retour des réfugiés syriens et de préserver l’intégrité territoriale de la Syrie.

Le 22 octobre, Ankara et Moscou ont conclu un accord en vertu duquel les terroristes du YPG / PKK se retireront à 30 kilomètres au sud de la frontière turque avec la Syrie dans un délai de 150 heures, et les forces de sécurité turques et russes y organiseront des patrouilles conjointes.

Au cours de ses plus de 30 ans de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne, porte la responsabilité de la mort de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

Le YPG est la branche syrienne du PKK.

 

Kalin: «Nous observons une volonté de légitimer le YPG»

Le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalin, a mis en garde l’opinion publique internationale contre des velléités de légitimer l’organisation terroriste YPG/PKK en Syrie.

Kalin a fait des déclarations aux journalistes, lundi, au sujet de l’élimination du leader de l’organisation terroriste Daech, Abou Bakr al-Baghdadi.

Il a d’abord souligné l’importance de la mort du chef de Daech dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

"La mort du leader de Daech est une victoire importante", a-t-il déclaré.

Mais Kalin a voulu mettre en garde contre une volonté de légitimer une autre organisation terroriste en Syrie, le PKK/YPG.

"Cette victoire ne doit pas se transformer en une légitimation de l'organisation terroriste YPG en Syrie", a-t-il mis en garde, notant les déclarations selon lesquelles le PKK/YPG aurait partagé des informations et contribué à l’opération qui a permis d’éliminer Al-Baghdadi.

"Nous observons une volonté de faire briller le YPG, a-t-il ajouté. Le YPG, qui n’est qu’une branche du PKK en Syrie, est une organisation terroriste au même titre que Daech, FETO et le PKK."

Ibrahim Kalin a rappelé que la Turquie est le seul pays de l’OTAN qui combat en même temps trois organisations terroristes : Daech, le PKK et FETO (auteur de la tentative de coup d’état du 15 juillet 2016).

"Notre combat contre Daech va se poursuivre de manière effective. Nous allons oeuvrer, en particulier dans les zones sous notre contrôle en Syrie, pour que Daech ne revienne plus", a-t-il assuré, appelant à plus de solidarité de la communauté internationale.

Un journaliste a interrogé Kalin sur la prochaine visite, cette semaine, de Netchirvan Barzani, président du District du Nord de l’Irak, voulant savoir s’il serait reçu par le Chef de l’Etat, Recep Tayyip Erdogan.

"La visite est en cours de planification, je ne peux donc confirmer un quelconque entretien. Cette visite est annoncée depuis un certain temps, elle n'a pas de liens avec les derniers développements", a-t-il répondu.

 

 

La Turquie va demander l'arrestation et l'extradition de Ferhat Abdi Sahin

Le ministère turc de la Justice a préparé un dossier de demande d’extradition concernant le terroriste Ferhat Abdi Sahin, incorporant son arrestation.

Sahin est un des cadres de l’organisation terroriste YPG/PKK. Il utilise le nom de code Mazlum Kobani. Il est recherché par Interpol.

Afin de s’assurer de son arrestation, le ministère turc de la Justice a constitué un dossier d’extradition. Le dossier comporte aussi une demande d’arrestation.

Le ministère a transmis, lundi, ce dossier au ministère turc des Affaires étrangères pour qu’il soit envoyé aux pays concernés.

 

 

Hasan Esen, Kemal Karadağ, Aylin Sırıklı, Selma Kasap, Yeşim Sert Karaaslan, Mourad Belhaj, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Royaume Uni, pkk europe, Londres, PYD Europe, turquie royaume-uni , PKK Royaume-Uni, YPG Europe, terrorisme royaume uni, l’opération Source de Paix, Organisation terroriste PKK / YPG

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]