Londres appelle Téhéran à éviter l'escalade dans la région du Golfe

Publié par Mohammed Maher Ben Romdhane le . Publié dans Actualité Royaume-Uni

En réaction à l’interception et l’arraisonnement par les Gardiens de la révolution iraniens d’un pétrolier, dont l'équipage est accusé de contrebande de pétrole.

 

Le gouvernement britannique a appelé, jeudi, les autorités iraniennes à éviter l’aggravation de la situation dans région du Golfe, en réaction à l’interception et l’arraisonnement par les Gardiens de la révolution iraniens d’un pétrolier, dont l'équipage est accusé de contrebande de pétrole.

Une responsable britannique a, ainsi, affirmé au journal « The Mirror » que « le Gouvernement cherche à rassembler davantage de données sur l’interception du pétrolier par les Gardiens de la révolution iraniens ».

La responsable du gouvernement britannique a ajouté : « Nous observons continuellement la situation sécuritaire dans la région, nous sommes engagés à préserver la liberté de la navigation en application du Droit international ».

Les autorités iraniennes ont annoncé, jeudi, que « les Gardiens de la Révolution iraniens ont intercepté, dimanche, un pétrolier étranger avec 12 personnes à bord. L’équipage du navire est accusé de "contrebande de pétrole"», a rapporté la télévision gouvernementale iranienne.

Cet incident intervient quelques jours après l'annonce de la disparition d'un pétrolier baptisé "MT Riah", propriété d'une compagnie émiratie, et naviguant en direction des eaux iraniennes. Une information démentie par les autorités émiraties.

Le pétrolier en question a été intercepté sur l'île de Lark, dans le sud de l'Iran, au niveau du détroit d'Ormuz. Son équipage est accusé de la contrebande d'environ un million de litres de Brent provenant de passeurs iraniens et destinés à des clients étrangers.

 

 

Abduljabbar Aburas, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Iran, téhéran, pétrole, Émirats Arabes Unis, Londres, Emirats Arabe Unis, Détroit d'Ormuz, Ormuz, pétrolier, pétrolier émirati

Imprimer