Royaume-Uni : Le Parti Conservateur invité à s'excuser pour ses propos islamophobes

Royaume-Uni : Le Parti Conservateur invité à s'excuser pour ses propos islamophobes

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Royaume-Uni

Une lettre demande au leader du gouvernement à la Chambre de s'excuser pour ses propos qui "révèlent une profonde ignorance" au sein du gouvernement.

 

La leader gouvernementale de la Chambre des communes a été prié de s'excuser pour avoir déclaré que l'islamophobie devrait être traitée par le ministère des Affaires étrangères.

Dans une lettre adressée à Andrea Leadsom, la députée Naz Shah a exprimé sa préoccupation devant le commentaire.

«En faisant cela, Andrea Leadsom a avancé l’idée que les musulmans nés dans notre pays sont des «étrangers» ou, d’une manière ou d’une autre, moins britanniques que le reste d’entre nous. Je ne peux pas [assez] dire à quel point les conséquences pourraient être dommageables pour la communauté musulmane britannique", a déclaré Shah.

Leadsom, qui est également membre du Cabinet, a répondu en disant que ses commentaires concernaient une «définition globale de l'islamophobie».

Cependant, Shah a fait valoir que Leadsom avait expressément mentionné la définition de l'islamophobie dans un rapport publié par le Groupe parlementaire multipartite sur les musulmans britanniques et que sa déclaration traitait de la crise de l'islamophobie au sein du parti conservateur.

«Ce commentaire révèle une profonde ignorance des questions raciales au sommet du gouvernement. Ce n'est pas une mince affaire. Face à la montée des crimes motivés par la haine et à un mouvement d'extrême droite enhardi ici en Grande-Bretagne, comment le gouvernement peut-il espérer lutter contre le racisme alors que ses propres ministres semblent ne pas bien comprendre la manière dont ils se manifestent? ", a déclaré la député brtiannique musulmane.

"Plutôt que de chercher des excuses, la meilleure chose à faire pour Andrea Leadsom est de s'excuser sans réserve et d'accorder ce débat", a-t-elle ajouté.

Shah réclamait un débat à la Chambre des communes sur le problème croissant de l'islamophobie au sein du Parti conservateur et de l'ensemble du Royaume-Uni lorsque Leadsom a fait cette remarque.

Le commentaire de Leadsom fait suite au tollé public de Sayeeda Warsi, son confrère principal, face au gouvernement qui ferme les yeux sur l’islamophobie et à la suspension de 14 membres et de 3 conseillers du Parti conservateur après avoir publié des commentaires islamophobes et anti-musulmans en ligne.

 

 

Muhammad Mussa, Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer